• Challenge So Classic 2018 - nouvelle version

    Je reprends ce challenge qui se déroulait l'an dernier chez chez Mille et deux livres - Challenge So Classic.

    Comme elle a décidé de l'arrêter, je le reprends et vais le faire à ma sauce.  Vous pouvez bien entendu vous y inscrire!

    Je dois donc lire 10 classiques durant cette année 2018.  

    Chaque fois que je chroniquerai un des livres de ce challenge, j'y ajouterai le logo du challenge que voici:

     

    Challenge So Classic 2018 - nouvelle version

     

    Contrairement à l'an dernier, je ne me limiterai pas à une liste de 10 livres.  Ca m'a franchement ennuyée de n'avoir pas la possibilité de changer mes lectures en fonction de mes envies du moment.  Je vais donc établir une liste de départ de 20 livres.  Je devrai toujours, pour réussir le challenge, en lire 10, tout comme avant.  Mais au moins, j'aurai un peu plus de choix.

     

    Maintenant, le meilleur pour la fin:

    Voici la PAL que j'ai choisie pour ce Challenge So Classic 2018:

     

    1. Les filles du feu; Gerard de Nerval   

    2. Le petit Chose, Alphonse Daudet

    3. Les aventures de Tom Sawyer; Mark Twain 

    4. La soeur de Gribouille; La Comtesse de Ségur lu et chroniqué ici

    5. Fantine; Victor Hugo lu et chroniqué ici

    6. Gavroche; Victor Hugo lu et chroniqué ici

    7. La petite Fadette; George Sand ;    lu et chroniqué ici

    8. La mare au diable, Georges Sand;  lu et chroniqué ici

    9. Germinal; Emile Zola

    10.  L'assomoir; Emile Zola 

    11.  Bilbo le Hobbit; J.R.R. Tolkien

    12.  Contes et légendes inachevés; J.R.R. Tolkien

    13.  Oliver Twist; Charles Dickens

    14.  La gloire de mon père; Marcel Pagnol

    15.  Le château de ma mère; Marcel Pagnol

    16.  Le temps des secrets; Marcel Pagnol

    17.  Les contes bleus du chat perché; Marcel Aymé

    18.  Le lion, Joseph Kessel

    19.  L'arrache-coeur; Boris Vian

    20.  Dix petits nègres; Agatha Christie

     

    BONUS : 21.  Cosette; Victor Hugo  lu et chroniqué ici

    => Ceci est une mise à jour.  Suite à ma lecture de Fantine en mars, je me suis aperçue que le personnage suivant dans l'ordre de l'histoire, c'est Cosette.  Et j'ai le livre.  Donc, je vais le lire.  

     

    En ce qui concerne les livres, ils seront tous en format papier, puisque je les ai tous (ou à peu près) dans ma PAL (ou dans des cartons, mais faut que je les retrouve!).  Puisque j'ai arrêté mon challenge de la PAL, ça me permettra au moins d'en (re)lire certains livres.  Car oui, pour certains, ce seront des relectures.

     

    Bien entendu, je mettrai les liens vers les chroniques à côté de chaque titre une fois qu'il sera lu (ah oui, l'ordre est aléatoire puisque je ne les lirai pas tous!).

     

    N'hésitez pas à participer à ce challenge si vous le souhaitez, plus on est à partager nos lectures, plus agréable ce sera!

     

    Les participants:

    1.  Ma partenaire, Liz, du blog Artistiquement Notre

    Voici son article sur son blog:

    http://lizzoneimaginativeetlitteraire.blogspot.be/2017/12/challenge-so-classic-2017-2018

    2. Eniwolf

    Voici sa liste :

    1 - Chien blanc de Romain Gary

    2- Mon bel oranger de José Mauro de Vasconcelos

    3- Le dernier des Mohicans de James Fenimore Cooper

    4- Le Petit Chose d’Alphonse Daudet

    5- L’homme qui rit de Victor Hugo

    6- Le lion de Joseph Kessel

    7- Sans Famille de Hector Malot

    8- L’étranger de Albert Camus

    9- La peste d’Albert Camus

    10- Fahrenheit 451 de Ray Bradbury

    11- Belle du Seigneur de Albert Cohen

    12- Le rapport de Brodeck de Philippe Claudel

    13- La petite fille aux yeux sombres de Marcel Pagnol

    14- Robin des Bois, Prince des voleurs de Alexdandre Dumas

    15- Le parfum de la Dame en noir de Gaston Leroux

    16- Chien jaune de Georges Siménon

    17- Les confidences d’Arsène Lupin de Maurice Leblanc

    18- Boule de suif de Guy de Maupassant

    19- Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus de John Gray

    20- Le loup blanc de Paul Féval

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Cindy Rielland
    Mercredi 10 Janvier à 16:46

    Bon courage :)

    2
    Mercredi 10 Janvier à 21:23

    super alors le 4 je connais car j'adore la comtesse de Ségure ensuite j'ai découvert les 14 et 15 en films et j'ai vraiment aimer mais pas lu le livre ainsi que le 2 et le 13 en film mais pas en live en tout cas bon courage 

      • Jeudi 11 Janvier à 18:24

        Oui, je les ai tous lus quand j'étais petite les Comtesse de Ségur (ou à peu près), mais je dois avouer que c'est très loin et que je ne me souviens plus!  Du coup, je ne suis pas contre une relecture ;)))

        Et pour les autres, je te les ferai découvrir alors ;)

    3
    Jeudi 11 Janvier à 21:33

    Ce sera avec plaisir que je les découvrirais via tes chronique merci bisous 

      • Jeudi 11 Janvier à 21:36

        moi aussi comtesse de Ségur  je les ai tous lu et oui moi aussi ça fait longtemps je penses que je vais les relire un jour mais pas maintenant trop de cours 

      • Samedi 13 Janvier à 15:12

        Je les relirai sans doute un jour aussi, probablement via ce challenge ;)

    4
    Eniwolf
    Jeudi 11 Janvier à 22:06
    "Et dans mes petits poings sanglants d'où pendaient quatre ailes dorées je levai vers le ciel la gloire de mon père face au soleil couchant "
      • Eniwolf
        Jeudi 11 Janvier à 22:09
        Que de chouettes lectures. Je te souhaite que du bonheur avec Pagnol. L'un des rares auteurs pour lequel je connais des passages par cœur de ses livres.... Beaucoup aimé la Petite Fadette aussi....
        Ça me tente bien le challenge, mais comment ça marche ?

        Mais sinon, le lion tu ne l'avais pas déjà lu ?
      • Samedi 13 Janvier à 15:14

        Les Pagnol, ce sera aussi une relecture (en tous cas les deux premiers, je pense que je n'avais pas lu le 3è).  Je les avais lus quand j'étais jeune ;)

        La petite Fadette, je l'ai lu la semaine dernière, il faut encore que je le chronique...

      • Samedi 13 Janvier à 15:15

        Pour faire le challenge, c'est simple.  Tu t'inscris auprès de moi et tu me donnes la liste des livres que tu aimerais lire. Min 10 livres dans ta liste, puisqu'il faut en lire 10 sur l'année).  Voilà ;)

      • Eniwolf
        Samedi 13 Janvier à 17:46

        Ok je me lance... On verra bien ..... Je t'ai tout envoyé via messenger..... Mais s'il faut rendre la liste publique je peux faire un copier coller.....

        C'est quoi le gage si on ne réussit pas le challenge ???? ^^

      • Dimanche 14 Janvier à 15:30

        Tout est noté dans l'article!  Félicitations, te voilà dans notre challenge cool

        Maintenant, plus qu'à nous encourager les unes les autres ♥

        Et.... je ne sais pas moi, mais faudrait qu'on y réfléchisse tiens, un petit gage si le challenge échoue winktongue mdr

    5
    Eniwolf
    Vendredi 19 Janvier à 23:01

    Bonjour à toutes et tous, 

    Voici mon retour sur mon premier livre du challenge So Classic.

    Chien Blanc de Romain Gary : L'histoire se déroule en 1968 aux Etats-Unis. L’auteur raconte sa rencontre avec un chien perdu, qu’il va nommer Batka . Très vite il va se rendre compte que le chien a été dressé pour attaquer les Noirs. Il va alors se lancer le défi de tout faire pour « déprogrammer » le chien.

    L’histoire du chien n’est en fait qu’un prétexte pour lancer une analyse sur la cause des Noirs aux Etats-Unis à cette époque.

     Mon avis : Des passages pas toujours évidents à comprendre car il me manque assurément des connaissances politiques et idéologiques pour tout saisir. Ceci dit, on se laisse prendre à l’histoire du chien et de la société américaine des 60’s malheureusement pas si différente de celle d’aujourd’hui.

    Ma note 7,5/10 

      • Vendredi 19 Janvier à 23:16

        merci de ce partage 

         

      • Dimanche 21 Janvier à 10:21

        Je ne connaissais pas cette histoire.  Merci pour ton avis et ton partage!  ♥

    6
    Eniwolf
    Mardi 13 Février à 20:14

    Bonjour à toutes et tous, 

    Voici mon retour sur mon deuxième livre du challenge So Classic.

    Le dernier des Mohicans de James Fenimore Cooper 

    Bon alors là, je suis extrême embarrassée par la chronique qui va suivre. 

    L’histoire se déroule vers le milieu du XVIIIème siècle, aux Etats Unis, pendant la guerre opposant les Français, dirigés par le général Montcalm, aux Anglais, dirigés par le général Monro...

    Et c'est là que ça se complique : l'histoire part un peu dans tous les sens entre les rivalités entre peuples Indiens, l'histoire de la capture des filles du général Monro (Alice et Cora), l'histoire des autres personnages, les descriptions des lieux qui s'étendent sur des pages, le langage imagé des Indien où l'on ne comprend pas ce qu'ils veulent dire au final (pour tout dire, plusieurs fois dans le livre il est dit que les Indiens eux-même ne comprennent pas ce qui se dit ex : "L'entourage du vieux chef respectait cette incantation sans y rien comprendre"). Je vous passe l'image de la femme dans ce récit : peureuse, faible, voire nunuche (je sais, il faut remettre dans le contexte de l'époque, mais quand même).

    Le Titre du livre est "Le dernier des Mohicans" mais ce n'est même pas lui (Uncas) le personnage central du roman. 

    Bref, je ne le vends pas bien.... mais je n'ai pas du tout aimé

    Ceci étant dit, il semblerait que ce livre soit le deuxième d'une saga de 5 livres (Histoire de Bas-de-Cuir)... N'ayant pas lu le premier ( Le Tueur de daims, un des personnages du Dernier des Mohicans) cela peut peut être expliquer cette chronique plombante wink2

     

    Ma note ...4/10

      • Mercredi 14 Février à 13:54

        Oooooh!  Il est si connu qu'on pense tous que c'est un grand livre!  En plus, je ne savais même pas que c'était une suite!  C'est le genre de livre qui m'aurait aussi terriblement ennuyée....  Merci pour ton avis!

    7
    Eniwolf
    Lundi 23 Avril à 20:49

    Bonjour à toutes et tous, 

    Voici mon retour sur mon troisième livre du challenge So Classic.

    Mon bel Oranger de José Mauro De Vasconcelos : José, dit Zézé, est un petit garçon vivant dans une  famille pauvre au Brésil. Son père est au chômage. C'est sa mère qui permet de nourrir la famille. Dans ce milieu défavorisé, Zézé va s'imaginer un monde fait d'espièglerie et de poésie.

     Mon avis : La chronique d'Aurore m'avait donné l'envie de relire ce roman (Chronique ici). Je ne peux que l'en remercier. J'ai toujours été attendrie par les romans plus ou moins autobiographiques où l'adulte relate les faits avec ses yeux d'enfant. Dans le genre, ce livre est une réussite.

    Il semblerait qu'il existe une suite à ce roman : il est fort possible que je me laisse tenter ("Allons réveiller le soleil")

    Ma note 8,5/10 

      • Mardi 24 Avril à 17:59

        Génial!  Tu l'as relu aussi ;)  si je trouve la suite, je la lirais bien aussi tiens...  

    8
    Eniwolf
    Jeudi 7 Juin à 20:05

    Bonjour à toutes et tous, 

    Voici mon retour sur mon quatrième livre du challenge So Classic.

    Robin des Bois, Prince des Voleurs de Alexandre DUMAS  : Qui ne connaît pas le célèbre justicier de la forêt de Sherwood ? Ce roman d'Alexandre DUMAS constitue donc une énième version de l'histoire de Robin Hood. 

     Mon avis : On sort un peu du standard du chevalier parti en Terre Sainte et qui se trouve banni à son retour à Nottingham.  Alexandre Dumas, a réinventé une enfance à Robin des Bois, et une grande partie du roman se déroule pendant son adolescence ou plutôt son entrée dans la vie adulte (entre 16 et 25 ans). Il n'est ni question de Terre Sainte ni de Roi Richard

    Le titre du roman mérite également réflexion, car l'histoire ne porte pas tant sur l'aspect "Prince des voleurs" mais plutôt sur le côté "Bourreau des coeurs". Après ça reste du Dumas, agréable à lire , avec ses petites pointes d'humour, même si je trouve que ses personnages ont moins de volume que dans ses autres romans tels que les 3 Mousquetaires ou la Reine Margot ou le Vicomte de Bragelonne ou le Comte de Monte Cristo (oui, je kiffe DUMAS winktongue). 

    Ma note 7/10 

     
      • Vendredi 8 Juin à 19:01

        Ouch, effectivement, on peut dire que tu le kiffes yes

        Merci pour cet avis!  En fait, ça donne assez envie de le découvrir!

    9
    Eniwolf
    Dimanche 17 Juin à 12:59

    Bonjour à toutes et tous,

    Voici mon retour sur mon cinquième livre du challenge So Classic.

     

     

    Le rapport Brodeck de Philippe CLAUDEL : A son retour de déportation, Brodeck est retourné dans son village pour retrouver sa femme et sa mère d’adoption. Mais la guerre a laissé des séquelles sur beaucoup de villageois. Un jour, Brodeck, seul homme instruit du village, va se voir charger de rédiger un rapport sur un sinistre événement auquel il n’a pas assisté. Contraint par la pression des villageois, il va donc s’atteler à la tâche tout en rédigeant en parallèle sa vision des faits qu’il se gardera bien de communiquer à ses congénères.

            Mon avis : Pour tout dire, le titre et la couverture ne me donnaient pas trop envie de me lancer dans cette lecture. Mais c’est un jeune qui n’est pas adepte de la lecture qui m’a dit que de tous les livres qu’on lui avait imposés en 1ère, c’était le seul qui l’avait à peu près intéressé. Ca méritait de faire un effort. Alors au bout d’un an, j’ai franchi le pas.

    On peut supposer que l’histoire se déroule dans l’Est de la France à la frontière allemande, mais elle peut tout aussi bien se passer n’importe où dans le monde où la folie humaine sévit.

     « Je m’appelle Brodeck et je n’y suis pour rien.

    Je tiens à le dire. Il faut que tout le monde le sache. »

    Ainsi commence le roman. Alors on veut savoir de quoi n’est-il pas coupable. Brodeck va nous livrer sa version des faits en faisant des sauts dans l’histoire entre avant, pendant et après sa déportation, puis avant, pendant et après l’Ereignis, qui dans le jargon des villageois désigne le jour où ça s’est passé. Au fur et à mesure, il découvre que nombre de villageois détient des secrets lourds à porter.

    Ce récit va permettre d’aborder plein de thèmes : la lâcheté, la trahison, la folie humaine, la xénophobie, l’humiliation, la déportation. Un roman sombre mais derrière lequel se détache l’amour qui guide les pas de Brodeck.

    Un roman que j’ai beaucoup aimé et qui peut se faire poser beaucoup de questions : aurions nous été pires ou mieux que ces gens si nous étions nés de l’autre côté ? Que se cache derrière les gens qui commettent l’irréparable ?

    La fin du roman laisse également un large choix d’interprétation.

     

     

    Ma note 8,5/10

      • Eniwolf
        Dimanche 17 Juin à 13:12

        Et pour le plaisir quelques citations :

        « C'est bien la mort des autres, des êtres aimés, pas la nôtre, qui nous ronge et peut nous détruire. »

         « C'est toujours simple de regretter après coup ce qui s'est passé. Ça ne mange pas de pain, et ça permet de se laver les mains et la mémoire, à grande eau, pour les rendre pures et blanches. »

          « La mort n'est jamais difficile. Elle ne réclame ni héros ni esclave. Elle mange ce qu'on lui donne »

          « Le camp m'a appris ce paradoxe : l'homme est grand, mais nous ne sommes jamais à la hauteur de nous-même. » 

        «Quand le troupeau a fini par se calmer, il ne faut pas lui donner des raisons de remuer de nouveau »

         « Moi, depuis tout petit, j'aime les questions, et les chemins qui mènent à leurs réponses. Parfois d’ailleurs, je finis par ne connaître que le chemin, mais ce n'est pas grave: j'ai déjà avancé. »

    10
    Mercredi 20 Juin à 15:10

    Wouah!  Même si le résumé ne me donnait pas du tout envie, ton avis et les citations changent tout_  Purée, il a  l'air vachement bien ♥  Merci pour cette découverte!

    11
    Eniwolf
    Samedi 28 Juillet à 12:34

    Bonjour à toutes et tous,

    Mon PC étant momentanément réparé, je me lance dans le retour sur mon sixième livre du challenge So Classic (lu fin juin).

    Le Loup blanc (Ar Bleiz Gwenn, en breton) de Paul Féval Paul Féval est également l'auteur du Bossu et le thème est exactement le même mais avec pour cadre la Bretagne. Georges de la Tremlays, petit garçon de 5 ans, vit dans l'amour de son grand-père. Mais ce dernier, révolutionnaire dans l'âme, va décider un jour de partir sur Paris défier le régent pour obtenir l'indépendance de la Bretagne. Il sait cette opération risquée et confie donc son petit fils à un prétendu cousin éloigné, Hervé de VAUNOY. Mais celui-ci n'entend pas regarder grandir cet héritier sans rien faire et va donc tenter de l'éliminer en simulant un accident. Un jour, Hervé de VAUNOY emmène le petit Georges faire une promenade en barque et fait passer l'enfant par dessus bord. Hervé de VAUNOY se voit donc devenir l'héritier de la fortune de M. de la TREMLAYS, décédé à la Bastille.

    20 ans après (wahou on dirait du Dumas !^^), nous retrouvons la forêt bretonne devenue le repaire des "Loups", paysans en pleine révolte contre Hervé de VAUNOY et les seigneurs oppressifs de la région. Le chef de cette bande se fait appeler le "Loup blanc", un personnage mystérieux que peu d'hommes ont vu. Le capitaine Didier, orphelin recueilli dans un premier temps par un saltimbanque puis devenu le protégé du comte de Toulouse, est envoyé en Bretagne pour rétablir l'ordre.

     

            Mon avis  : On ne peut pas oublier durant la lecture qu'il y a comme une impression de déjà vu : Un héritier qui disparaît et dont la réapparition probable fait trembler les usurpateurs....Et inévitablement la comparaison se fait avec son autre oeuvre "Le Bossu" que je trouve un peu plus finie que le Loup blanc. Toutefois, l'intrigue est bien ficelée et le texte est agréable à lire. Et cette question qui nous suit une bonne partie du roman : Mais qui est le Loup blanc ???

     

            Ma note 7/10 

      • Eniwolf
        Samedi 28 Juillet à 12:37

        Je suis en train de me lancer dans la lecture de mon septième livre du challenge ; il y a plus de 800 pages, alors faudra être patients arf

      • Samedi 28 Juillet à 16:27

        Je ne connaissais ni l'auteur ni le titre, mais ton résumé et ton avis le rendent tentant ;)  Merci!

        Et bon courage pour le suivant!

    12
    Samedi 28 Juillet à 15:08

    Bon courage 

     

    13
    Eniwolf
    Dimanche 29 Juillet à 09:57
    Merci les filles, mais pour la lecture ce n'est pas du courage... C'est juste du plaisir....
      • Dimanche 29 Juillet à 11:09

        Tant mieux alors ;)   

    14
    Eniwolf
    Mardi 4 Septembre à 18:24

    Bonjour à toutes et tous,

    Voici mon retour sur mon septième livre du challenge So Classic.

    L'Homme qui Rit de Victor HUGO : Un groupe d'hommes, fuyant l'Angleterre en bateau, laisse seul sur la berge et dans le froid de l'hiver un petit garçon de dix ans, Gwynplaine. Alors que l'enfant cherche à s’abriter en bravant la nature hostile, il va prendre sous son aile un bébé trouvé dans la neige près du cadavre de sa mère. N'arrivant pas à trouver de l'aide dans la ville la plus proche, Gwynplaine va trouver refuge dans la roulotte d'Ursus, saltimbanque solitaire et de son loup Homo. Ursus décide tout en bougonnant d'adopter Gwynplaine et Dea.  Il constate tout de suite la particularité de ces deux êtres. Le jeune garçon a été mutilé et affiche un sourire permanent alors que la fillette recueillie est aveugle. 

    Les trois humains et le loup vont toutefois vivre en parfaite harmonie en jouant les saltimbanques de villages en villages.

    Leur arrivée à Londres va bouleverser quelque peu leur existence

     

            Mon avis  : Là où certains écrivains vous auraient fait une nouvelle, Victor HUGO en fait un roman. Sur 800 pages que contient le livre, je serais tentée de dire que 500 pages concernent des descriptions : les personnages, l'histoire de l'Angleterre, les phénomènes météorologiques, les paysages, les bâtiments, les religions.... Tout y passe. Du coup, ça rend compliqué le suivi de l'histoire...

    Ceci étant dit, on retrouve sa façon bien à lui de tacler d'une demie phrase les incohérences du système et de se moquer des "grands" pour défendre l'opprimé. La situation de certains personnages devait très certainement faire allusion à des moments de sa vie.

    Par ailleurs, l'édition en livre de poche que j'ai comportent plusieurs dessins dont la plupart émanent de l'auteur : en plus de sa culture générale impressionnante que l'on peut apercevoir notamment dans toutes ses références, il sait plutôt bien dessiner. Il a vraiment un talent monstre 

     

    Ma note : 6,5/10 (les descriptions m'ont un peu perdue)

      • Eniwolf
        Mardi 4 Septembre à 18:32

        Quelques citations quand même parce que Hugo reste Hugo :

        - "C'est de l'enfer des pauvres qu'est fait le paradis des riches"

        - "Parler tout haut et tout seul, cela fait l'effet d'un dialogue avec le Dieu qu'on a en soi"

        - "Être aveugle et amoureux, c'est être deux fois aveugle"

        - " Faire rire, c'est faire oublier. Quel bienfaiteur sur la terre, qu'un distributeur d'oubli"

         

        ..... Et pleins d'autres à découvrir dans le livre !!!!

         

         

         

      • Samedi 8 Septembre à 09:20

        Et bien, je ne connaissais pas du tout ce livre d'Hugo!  Merci pour sa présentation ;)  

        PS: j'aime bien la dernière citation!  Le distributeur d'oubli, ça me plaît bien, tout le monde en a parfois besoin winktongue

      • Samedi 8 Septembre à 09:21

        Au fait, tu me fais repenser au challenge!  Du coup, tu es plus loin que moi maintenant winktongue.  Rho lala, faudrait que je m'y colle!

      • Eniwolf
        Mercredi 12 Septembre à 14:06

        Il faut dire que tu as plein de challenge de partout, alors que moi j'en ai qu'un... D'ailleurs, je m'en vais t'en remettre un au compteur... Ça a été rapide cette fois-ci. Il faut dire que je ne m'y attendais pas mais c'était une nouvelle. Du coup, ça se lit vite.....wink2

    15
    Eniwolf
    Mercredi 12 Septembre à 15:00

    Bonjour à toutes et tous,

    Voici mon retour sur mon huitième livre du challenge So Classic.

    La petite fille aux yeux sombres de Marcel PAGNOL : En 1914, Marcel Pagnol et ses copains de Khagne décident d'éditer une revue littéraire qui sera appelée Fortunio. La mobilisation des jeunes pour la guerre stoppe l'élan de la revue. En 1920, Marcel Pagnol relance l'idée. Si beaucoup de monde est partant, il s'avère qu'au moment de l'impression des articles sont manquants. Alors Pagnol décide "d’écrire un feuilleton "élastique" destiné à remplir les "blancs" laissés par ses chroniqueurs défaillants". C'est dans ce contexte que va naître "La petite fille aux yeux sombres".

    La nouvelle relate l'histoire de trois amis d'une vingtaine d'année : Louis-Irénée Peluque, gardien de musée, Félix-Antoine Grasset, poète et philosophe et Jacques Panier, travaillant pour l'édition. Mais dans leur vie de célibataire va débarquer "La petite fille aux yeux sombres" qui descend le boulevard tous les jours à la même heure. Pour eux, pas question d'amour ni de coup de foudre qui ne sont que des pièges pour perpétuer le genre humain. Mais l'amour se commande-t-il uniquement à coup de concepts philosophiques ?  

     

            Mon avis  : J'adore Pagnol (à peu près autant voire même plus que DUMAS) mais toutefois dans cette nouvelle je n'ai pas vraiment retrouvé le Pagnol des souvenirs d'enfance ou de sa trilogie "Marius", "Fanny", "César". Même si on retrouve toute la dramaturgie "pagnolesque", Il manquait sa malice, son ironie, son côté imagé.... L'histoire reste néanmoins très agréable à lire.

     

    Ma note : 7/10 

      • Eniwolf
        Mercredi 12 Septembre à 15:06

        Puisque j'en ai pris l'habitude, petite citation :

        "Avec une intelligente injustice, je découpais quatre parts inégales que je distribuais à mon gré. Je goûtais ainsi la joie principale du pouvoir, qui n'est rien d'autre que la possibilité d'être impunément injuste" (Du Pagnol dans l'Art)

        "Un amour heureux dure six mois. Un amour malheureux peut durer six ans"

    16
    Dimanche 16 Septembre à 14:04

    J'ai des livres de Pagnol à lire dans mon challenge aussi.  J'en avais déjà lus quelques-uns quand j'étais jeune, mais j'avais envie de les relire et de découvrir les autres ;)  Par contre, je ne connaissais pas du tout celui-là.  Merci pour la découverte, donc et aussi pour les citations!

    17
    Eniwolf
    Vendredi 28 Septembre à 12:48
    Bonjour à toutes et tous,

    Dans le cadre du challenge So Classi je devais lire :

    Les Hommes viennent de Mars les Femmes viennent de Venus de John GRAY.
    Ben je crois que cela s'arrêtera à une intention et c'est très rare quand ça m'arrive en lecture mais je plie face à l'adversité.

    Je ne sais pas trop à quoi je m'attendais en prenant ce livre, probablement à un roman léger sur l'opposition Hommes-Femmes... Que nenni !
    C'est l'auteur qui prenant l'exemple de sa relation de couple va établir des généralités sur la façon de fonctionner des hommes et des femmes. Bref, qqch qui ressemble un peu à de la psychologie de bas étages selon moi. Mais j'ai l'honnêteté de reconnaître que je n'ai lu qu'une petite vingtaine de pages et que j'ai certainement loupé THE information la plus importante du bouquin.
    Pour le coup je m'abstiendrai de mettre une note et ne compte donc pas ce livre dans le challenge...
    Bon week-end à toutes et tous et vive la lecture !
      • Vendredi 28 Septembre à 14:48

        Coucou,

        Ah ce n'est effectivement pas évident de continuer à lire qqch qui nous rebute dès les départ...  Je te comprends, bien que, comme toi, cela n,e m'arrive quasi jamais.  Ben du coup, tu en profiteras pour nous faire découvrir autre chose winktongue

        Bon week-end à toi et vive la lecture ♥ 

      • Eniwolf
        Vendredi 28 Septembre à 18:24
        Je n'y manquerai pas bien sûr.... J'ai un avis à donner en suspend... Mais j'attends de pouvoir rester assise derrière un PC pour faire le compte rendu...
        Bon week-end à toi aussi
      • Dimanche 30 Septembre à 10:59

        Merci ;)

    18
    Eniwolf
    Mardi 9 Octobre à 09:46

    Bonjour à toutes et tous,

    Voici mon retour sur mon neuvième livre du challenge So Classic.

    Fahrenheit 451 de Ray BRADBURY : "451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme et se consume." Dans cette dystopie futuriste, Montag est pompier d'une grande ville dans laquelle les soldats du feu n'éteignent pas les incendies. Au contraire, leur mission est de faire un bûcher de tous livres présents de la ville. Les livres sont totalement proscrits car considérés comme dangereux.

    Au cours d'une de ses interventions, voyant la réaction d'une lectrice qui a été dénoncée, Montag se questionne sur la légitimité de ces actions.

     

            Mon avis  : Pour avoir lu du même auteur "Chroniques Martiennes", je dirais que l'univers de R. Bradbury est très particulier. Par moment, j'ai un peu de mal à me mettre dans sa tête pour comprendre où il veut en venir. Toutefois, cela n'empêche pas de comprendre l'histoire. J'ai trouvé ce livre très intéressant pour les questions que cela soulève ; notamment, que serait une société sans le livre ?

    Pour ceux qui connaîtraient, cela m'a fait pensé au roman 1984 de George ORWELL.

     

    Ma note : 7/10 

     

    PS : Le dixième livre est en cours de lecture, je devrais avoir finir mon challenge pour le 31/12

      • Eniwolf
        Mardi 9 Octobre à 09:56

        Quelques citations (of course)

        "Il n'y a pas besoin de brûler des livres pour détruire une culture. Juste de faire en sorte que les gens arrêtent de les lire."

        "Après tout, on vit à l'époque du kleenex. On fait avec les gens comme avec les mouchoirs, on froisse après usage, on jette, on en prend un autre, on se mouche, on froisse, on jette."

        "Vis comme si tu devais mourir dans dix secondes. Regarde le monde. Il est plus extraordinaire que tous les rêves fabriqués ou acheté en usine."

        "Il doit y avoir qqch dans les livres, des choses que nous ne pouvons pas imaginer, pour amener une femme à rester dans une maison en flammes ; oui, il doit y avoir qqch. On n'agit pas comme ça pour rien."

         

         

    19
    Mardi 9 Octobre à 13:51

    Oh la, mais celui-là, il a carrément l'air bien!  Bon, ok, je suis fan de dystopies ♥  Même les citations donnent toutes envie!  Merci pour la découverte, miss!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :