• Chronique du livre {Bérénice et Profitroll - T3}

    Informations générales:

    Titre: Les aventures de Bérénice et Profitroll

    Tome : 3 - La grotte de cristal

    Auteurs: Denis Labbé et Priscilla Grédé

    Editeur: Sema diffusion

    Collection: Séma'gique

    Date: 21 octobre 2018

    Pages: 226 (pour la version imprimée)

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

     

    Alors que Profitroll a disparu, Bérénice et Papaye, son amie matagote, se rendent au Pays des Trolls pour le retrouver.

    En chemin, elles croisent Lune, une petite matagote errante qui va les mener jusqu’aux grottes de cristal.

    Mais de grands dangers vont se dresser sur leur route, tandis qu’une ancienne menace refait surface.

    Vont-elles parvenir à surmonter toutes ces épreuves ?

     

    A la fin du livre, découvrez les recettes du récit !

     

    À partir de 7 ans.

     

    Extraits (2):

     

    " - Mais nous ne savons pas où il s'est rendu.

    - Malheureusement, si.

    - Pourquoi dis-tu "malheureusement"?

    - Parce qu'Ombremonts est un lieu maudit et hanté.

    Papaye avait dit cela sur un ton glacial qui frappa la fillette."

     

    "Les gens heureux préfèrent rendre les autres heureux."

     

    Mon appréciation:  9/10

     

    Mon commentaire:

     

    Je replonge avec plaisir dans cette saga des aventures de Bérénice et Profitroll.  Vous pouvez retrouver mes chroniques des deux précédents volumes en suivant ces liens:

    tome 1 : ici

    tome 2 : ici

     

    La couverture est dans la lignée des deux premières: on y retrouve Bérénice, accompagnée de deux matagots, ces drôles de chats habillés un peu comme le chat Potté et qui se transforment selon qu'ils sont sur le territoire des créatures magiques ou sur celui des humains.  Par contre, on ne voit pas Profitroll...

     

    Le conte, raconté par un vieux professeur à une petite fille, continue.  Après les précédentes aventures, on retrouve nos héros mais... Profitroll a disparu!  Alors qu'il cherchait un remède pour guérir le sage du village des Trolls et retrouver de la nourriture pour son peuple, notre apprenti-sage s'est volatilisé.  Lorsque la nouvelle arrive aux oreilles de Bérénice, elle ne peut s'empêcher de partir à son secours, accompagnée, bien sûr, de Papaye, la matagote errante du tome précédent, devenue amie de nos deux protagonistes principaux.  Arrivées dans le pays magique par un chemin que Bérénice n'avait jamais emprunté, elles doivent directement lutter pour leur suvie.  Elles vont ainsi affronter plusieurs créatures connues au travers des contes ou carrément inconnues et différents sorts très puissants.  Heureusement pour les deux amies, Lune, une jeune Matagote errante, va rejoindre le petit groupe et les aider, même si cette dernière est souvent encombrante car jeune et un peu imprévisible.  Et Bérénice, elle, va subitement se découvrir dotée de pouvoirs magiques.  Et oui, notre amie est magicienne et va améliorer ses connaissances toout au long de l'aventure; aventure qui ira de rebondissements en rebondissements et où on en apprendra plus sur le monde magique, le lien avec les humains et les causes de leur séparation. 

     

    Une aventure emplie de tendresse, de magie, d'humour et de bons sentiments que nos enfants découvriront avec des étoiles dans les yeux.  Ca fait du bien dans ce monde où même les enfants, dès leur plus jeune âge, sont confrontés à tant de haine et de violence.  Ici, même s'il y a des méchants et des affrontements, l'histoire reste bon enfant et les émotions véhiculées sont justement dosées entre le bien et le mal. De très bonnes morales en découlent...  

     

    Je remercie Séma éditions pour la confiance qui m'a été témoignée lors de l'envoi de ce livre en service presse et de la saga dans son ensemble, d'ailleurs.  Une vraie belle découverte!

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Chronique du livre {A l'heure où je succombe}

    Informations générales:

    Titre: A l'heure où je succombe

    Auteur: Jean-Pierre Favard

    Editeur: Sema diffusion

    Collection: Séma'lsain

    Date: 27 mai 2018

    Version : e-book

    Pages : 170 pour la version papier

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

    Ils pensaient passer quelques jours loin du monde et des ennuis, mais ils vont devoir faire face au passé… et à bien plus. Apparitions inquiétantes, disparitions inexpliquées et phénomènes étranges vont les pousser à revoir leurs certitudes. Peu à peu, la forêt se referme sur eux, jusqu’à délivrer son terrible secret…

    Entre nostalgie et angoisse, un retour aux sources qui s’avère bien plus dangereux qu’il n’y paraît.

     Initialement paru sous le titre « La seconde mort de Camille Millien » (éditions Le Panier d’Orties, 2009) puis au sein du recueil « Le destin des morts » (éditions Lokomodo, 2012), « À l’heure où je succombe » vous entraînera au cœur du Morvan légendaire et mystérieux. Terre des druides et des brumes, des non-dits et des taiseux, des vivants et des morts… Ne dit-on pas, à son sujet, qu’il ne vient de ces terres-là « ni bon vent, ni bonnes gens » ?

    Voici venu le temps de le vérifier.

     Jean-Pierre Favard, Prix Masterton 2018 pour son roman « La nuit de la Vouivre » (éditions La Clef d’Argent, 2017) aime à mêler Histoire et fiction, réalité et imaginaire. Ce roman ne fait pas exception à la règle.

     « Entre légendes locales, souvenirs douloureux et événements mystérieux, l’auteur nous entraîne dans un récit passionnant. Autant le savoir, une fois que vous l’aurez commencé, vous ne pourrez plus le lâcher ! C’est un véritable bijou ! » (Phenixweb)

     

    Extrait:

    "De loin, la maison ressemblait à ces vaisseaux fantômes qui surgissent du brouillard, les soirs de tempête. Les volets étaient clos et l'herbe haute.  La façade portait encore les stigmates de longs hivers passés sans voir la moindre trace ni de chauffage ni d'habitants.  Quant aux anciennes écuries, à gauche du bâtiment principal, elles avaient été investies depuis longtemps par tous les chats de la région - sans parler des oiseaux nocturnes qui s'en étaient fait un perchoir de choix.  Aucune raison que cela ait changé.

    Nous contournâmes un bosquet d'épineux avant de stopper devant le perron.  Les herbes folles surgissaient çà et là, entre les épaisses dalles de pierre, crevant les joints de béton mis à mal par des années d'intempéries.  Le jardin était à l'avenant, broussailleux et inextricable.  Les parterres, qui autrefois faisaient le bonheur de ma mère, avaient disparu sous les attaques conjuguées des liserons, des ronces et des orties.  Un arbre, sans doute frappé par la foudre, gisait, éventré, au beau milieu de ce qui fut un jour notre pelouse.  Tant de souvenirs me revenaient en mémoire."

     

    Mon appréciation:  8/10

     

    Mon commentaire:

     

    La couverture est assez explicite: on va se trouver soit dans un thriller, soit dans un livre d'horreur; toujours est-il qu'on y découvre, sous des tons sombres, un homme encapuchonné occupé à espionner quelqu'un qui dort, rien que cela glace déjà le sang...  Ajoutez à cela une écriture rouge pour le titre avec un aspect sanglant implicite et vous voilà partis pour une lecture qui devrait vous donner quelques frayeurs...

     

    L'histoire commence simplement: quatre jeunes gens veulent partir quelques jours en séjour afin de décompresser.  L'un d'eux, Julien, a une petite maison dans le Morvan.  C'est donc décidé, les voilà partis vers ce lieu.  Mais Julien ne leur a pas parlé de la disparition inquiétante de sa soeur Camille une dizaine d'années auparavant à ce même endroit...  L'affaire avait été rapidement classée, les enquêteurs avaient suspecté une fugue avec son petit ami de l'époque qui avait, lui aussi, disparu. Mais Julien n'y a jamais vraiment cru.  Depuis lors, la maison de vacances familiale avait été désertée.  

    Alors que Julien, sa petite amie Valérie, et leurs amis Lou et Thomas se retrouvent confrontés à d'étranges phénomènes (apparitions, disparitions, objets qui changent de place, ...), notre personnage principal commence à voir tous ses souvenirs remonter à la surface.  Il va enquêter de nouveau sur cette étrange disparition.  De flash-backs en légendes locales, on en apprend plus sur les lieux et l'histoire du Morvan.  Mais tout ce qu'ils vont découvrir dépasse de loin l'imaginaire!  

     

    Cette histoire est digne d'un bon vieux film d'horreur, sauf qu'une bonne dose de fantastique y a été ajoutée, rendant le récit encore plus troublant. Maison abandonnée, cabane perdue dans les bois, vouivre, galipote, sorciers, druides, ... sont tant d'ingrédients qui rendent ce roman mystérieux, haletant et bourré de suspens.  Une lecture qui ne laisse pas indifférent!

      

    Je remercie Séma éditions pour la confiance qui m'a été témoignée lors de l'envoi de ce livre en service presse.

     

    Pin It

    6 commentaires
  • Chronique du roman {Les aventures de Bérénice et Profitroll -T2}

    Informations générales:

    Titre: Les aventures de Bérénice et Profitroll

    Tome : 2 - Le géant Gargan

    Auteurs: Denis Labbé et Priscilla Grédé

    Editeur: Sema diffusion

    Collection: Séma'gique

    Date: 02 novembre 2017

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

    Chronique du roman {Les aventures de Bérénice et Profitroll -T2}

     

    Extrait:

    "Dans une explosion de lumière, ils furent tous deux avalés par le livre, au moment même où Thomas revenait avec la mère de Bérénice.

    (...)

    - Ce satané sorcier nous a livre-portés dans le pays de Gargan."

     

    Mon appréciation:  7.5/10

     

    Mon commentaire:

    La couverture est très belle, avec des tons très colorés qui donnent envie de se plonger immédiatement dans l'histoire.  On y découvre nos amis Bérénice et Profitroll, qui se trouvent dans des montagnes mais on voit aussi trois chats, dans le genre du Chat-Potté de Shrek, qui les suivent.  Sont-ils bons ou méchants?  Telle est la question en regardant cette couverture, mais en lisant la quatrième de couverture, on s'aperçoit qu'ils sont là pour les aider.

    J'avais hâte de lire cette suite puisque le tome 1 était un coup de coeur.  Vous pouvez d'ailleurs découvrir ma chronique en cliquant ici.  Comme vous pouvez le constater, ce n'est pas le cas cette fois-ci, mais je vais vous expliquer pourquoi.  J'ai toujours apprécié les aventures de nos deux protagonistes, mais j'ai trouvé que Profitroll était un peu trop effacé, ayant un peu peur de tout, et qu'il était plutôt devenu un "suiveur" alors que dans le premier tome, il était beaucoup plus actif et à contrario, Bérénice a pris le rôle de meneuse alors qu'elle n'est qu'une petite fille.  Tout cela me semblait un peu incohérent.  Mais il s'agit d'une histoire et dans les histoires, parfois, il y a des choses que l'on ne peut pas s'expliquer...  Donc, j'ai réussi à dépasser cet aspect inversé des rôles que devraient normalement tenir les personnages. Et grâce à cela, j'ai tout de même aimé replonger dans cette histoire!

    Dans ce second tome, le Père Gargan a disparu avec tous ceux qui le secondent dans la préparation et distribution des cadeaux aux enfants sages.  Vous l'aurez tout de suite compris, le Père Gargan, c'est un peu Saint-Nicolas ou le Père Noël.  Evidemment, cette disparition pose problème!  Il faut absolument le retrouver au plus vite.  Profitroll, emportant son livre de cuisine qui, finalement, n'est pas que cela, va aller chercher son amie Bérénice dans le monde des humains afin qu'elle l'aide dans sa quête.  En chemin, ils vont rencontrer trois drôles de chats qui vont les accompagner dans leur mission de sauvetage contre les méchants.  Ce livre est un livre d'aventures et aventures il y a bel et bien ici.  C'est rythmé et nos protagonistes n'ont pas le temps de s'ennuyer, et nous non plus!  

    Comme dans l'autre tome, les images sont toujours aussi jolies et apportent de la douceur au récit.  Et bien entendu, il y a les recettes des Trolls en fin de roman qui sont maintenant attendues de la lectrice que je suis!

    J'ai évidemment hâte de découvrir ce qui arrive à nos héros dans le prochain tome... 

     

    Je remercie Séma éditions pour la confiance qui m'a été témoignée lors de l'envoi de ce livre en service presse.

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Chronique du livre {L'enfant du cimetière}

     

    Informations générales:

    Titre: L'enfant du cimetière

    Auteur: Pierre Brulhet

    Editeur: Sema diffusion

    Collection: Séma'gique

    Date: 30 septembre 2018

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

    Abandonné par une nuit pluvieuse, un bébé grandit parmi les Esprits du cimetière. Il connaîtra dans ce lieu intemporel, l'amitié et l'amour. Mais par leur incompréhension et leur cruauté, les "Vivants" voudront le forcer à vivre dans le monde réel, alors qu'une terrible menace plane sur le cimetière.

     

    Extrait:

    "Au fil des ans, le fleuriste était devenu en réalité bien plus qu'un ami.  Yoann le considérait comme un père.  De même que George voyait en Yoann le fils qu'il n'avait jamais eu.  

    Le garçon s'approcha du fleuriste et posa sa main sur son épaule, mais elle le traversa comme à chaque fois qu'il le touchait.  Yoann avait grandi auprès des Esprits, dormant le jour, vivant la nuit.  Il portait de beaux vêtements que lui donnaient gracieusement des enfants Esprits enterrés récemment dans le cimetière, et qui n'en avaient plus besoin."

     

    Mon appréciation:  8/10

     

    Mon commentaire:

    La couverture est très jolie.  Elle nous présente un garçon et une fille dans un cimetière, lors d'une nuit étoilée de pleine lune.  Le style est assez gothique et très agréable à regarder.  Très joli travail d'illustration!  J'aurais cependant aimé qu'il y en ait aussi quelques-unes parsemées par-ci par-là dans le récit.  Dommage, c'est un petit détail qui manque...

     

    Ce livre est un conte gothique merveilleux et tendrement poétique.  Yoann est un enfant qui a été abandonné à la naissance dans un cimetière.  C'est là qu'il grandit, élevé parmi les Esprits. Au départ, sa venue a posé quelques problèmes dans l'organisation du village - le cimetière est présenté comme un véritable village avec ses deux maires qui y font régner la loi, ses échopes, son lieu de culte, ...- mais c'est l'Urna Veritas qui a choisi et scellé son destin. C'est ainsi qu'il s'y fait des amis, s'y construit une famille et y rencontre même l'amour, auprès d'une jeune fantôme nommée Ora.  Evidemment, tout n'est pas toujours rose puisque certains étaient tout de même contre sa vie parmi les fantômes et il rencontre donc quelques opposants.  Un jour, son univers s'écroule lorsqu'un Vivant le découvre dans le cimetière et l'amène dans un orphelinat où personne ne le croit à propos de son passé.  Dans cet endroit, il va vivre plus malheureux que jamais...  Quand Yoann apprend que son cimetière est menacé par des travaux menés par les Vivants, il prend les choses en mains pour s'enfuir, aidé bien-sûr d'Ora qui ne voulait pas le laisser seul.  Mais parviendra-t-il à sauver son lieu de vie?  

     

    J'ai beaucoup aimé cette histoire.  Elle est courte et pourtant, une douce poésie en ressort.  La magie qui en découle est simplement superbe et on se laisse porter par celle-ci auprès des personnages. D'ailleurs, chacun de ceux-ci a son rôle propre et est utile à l'histoire, jusqu'à l'étang, qui est un personnage à part entière et au petit lézard porte-bonheur.  L'auteur y oppose le bien contre le mal, le monde des Esprits contre celui des Vivants.  On s'aperçoit que bien souvent, les Esprits sont bien plus "humains" que les Vivants eux-mêmes...

     

    En bref, si j'avais un conseil : laissez-vous porter par l'amour, l'amitié et tous les beaux sentiments dégagés dans ce roman...  C'est une histoire pour enfants, mais chacun peut y trouver son compte en y retrouvant un peu de son enfance... J'imaginerais d'ailleurs parfaitement cette histoire adaptée au cinéma d'animation, un peu à la manière de Tim Burton avec L'étrange Noël de monsieur Jack.

      

    Je remercie Séma éditions pour la confiance qui m'a été témoignée lors de l'envoi de ce livre en service presse.

     

     

    Pin It

    6 commentaires
  • Chronique du roman {Projet Cornelia}

    Informations générales:

    Titre: Projet Cornelia

    Tome: 1 - Afflictions

    Auteur: Denis Labbé

    Editeur: Sema diffusion

    Collection: Sema'gique

    Date: 14 avril 2017

    e-book

    Pages: 300 pour la version papier

    Langue: français

     

    Quatrième de couverture:

    Chronique du roman {Projet Cornelia}

     

    Extrait:

    "Après cette découverte, l'atmosphère s'était soudain rafraîchie. La moindre erreur pouvait coûter cher.  Nous avions failli en faire les frais.  En nous amusant comme les ados que nous étions, nous avions oublié que ce monde était dangereux.  Impitoyable.

     

    Mon appréciation:  8/10

     

    Mon commentaire:

    J'ai découvert que ce roman est un spin-off d'une autre série, Les Marcheurs.  Je n'ai pas lu cette autre série, mais je dois dire que cela ne porte pas du tout préjudice à la lecture.

    Dans cette saga post-apocalyptique, nous découvrons nos deux personnages principaux, Cornelia et Jean-Michel, deux ados qui doivent lutter pour leur survie au coeur d'une France décimée et peuplée de zombies, appelés dans ce livre des errants.  Au départ, ils étaient en excursion et le foyer de l'épidémie s'est justement déclaré sur le lieu de leur séjour. Ce premier tome est vécu au travers des yeux de Cornelia, qui est donc notre narratrice et nous décrit son histoire un peu à la manière d'un journal intime.  On la suit dans cette jungle qu'est devenue la France.  En effet, les zombies sont redoutables: ils s'adaptent à une vitesse impressionnante et peuvent développer des compétences affolantes.  De quoi maintenir en alerte nos protagonistes dans un climat tendu et haletant... Aussi surprenant que cela puisse paraître pour nos jeunes, ils se retrouvent en situation de guerre dans un pays en ruines.  La difficulté de rester en vie est d'autant plus grande que les errants ne sont pas les seuls "prédateurs" qu'ils vont rencontrer.  En situation de crise, l'homme est souvent son propre ennemi...  Dans ce roman, c'est encore bien le cas.  Cornelia et Jean-Michel devront se méfier de tout et de tout le monde.  L'horreur est omniprésente et ils doivent constamment rester sur leurs gardes afin d'assurer leur survie.  Heureusement qu'ils peuvent compter l'un sur l'autre.  D'ailleurs, leur amitié naissante est une de leurs principales forces.  Leur seul but dans la vie?  Retrouver les personnes qu'ils aiment, en espérant les retrouver vivants et sains et saufs...  Mais leur parcours sera semé d'embûches.

    J'ai beaucoup apprécié cette lecture. L'auteur la rend addictive par son caractère haletant et surprenant.  Le monde de zombies dans lequel nos héros évoluent n'est pas pour me déplaire.  On n'a guère l'habitude de lire ce genre de romans.  Les zombies, c'est plutôt à la télévision qu'on les rencontre.  En tous cas, j'en ai rarement lu, personnellement; par contre, j'adore suivre tout un tas de séries télé ou de films qui traitent de ce sujet. D'ailleurs, il serait probablement adaptable en film, ce roman... Je dois avouer que ce livre est bien construit, rythmé, sombre et intense, avec en plus une petite touche d'humour qui allège le côté tragique et un beau début d' amitié qui prouve que tout n'est pas perdu pour le genre humain, même si l'auteur met bien en évidence toutes les dérives humaines. Tout ceci donne vraiment envie de lire le deuxième tome.  

     

    Je remercie Southest Jones, Alicia Alvarez et Séma éditions pour la confiance qui m'a une nouvelle fois été témoignée lors de l'envoi de ce roman en service presse dans le cadre de notre partenariat.

     

     

    Pin It

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique