• Chronique du roman {Vendanges célestes}

     

    Informations générales:

    Titre: Vendanges célestes

    Auteur: Ludivine Mézières

    Editeur: Montadori

    Collection: Nous Deux passion

    Pages: 125

    Date: 2017

    Langue: français

     

    Présentation de l'éditeur:

    Aliénor Huang a quitté Hong Kong, où elle est née, pour veiller sur la dernière acquisition de son milliardaire de père: un vignoble de prestige dans le Bordelais.  

    Un matin qu'elle arpente son domaine, tombe du ciel une montgolfière.  A son bord, Emeric Gauthier, un bel aventurier qui a de quoi vous propulser au septième ciel...

    Un voyage qui ne sera pas de tout repos et des vies pourraient bien s'en trouver chamboulées.

     

    Extrait:

     "C'était plutôt la surprise, et même l'émerveillement, qui prévalaient. Il y avait quelque chose d'hypnotique et d'enchanteur, quelque chose de magique, littéralement, dans le fait de s'élever ainsi dans les airs, suspendus à une immense bulle d'air chaud."   p43

     

    Mon appréciation:    7.5  /10 

     

    Mon commentaire:

    Aliénor Huang, une jeune chinoise, vient de s'installer en France, dans le magnifique château bordelais de Saintenac, acquis récemment par son père ultra milliardaire.  Elle travaille dur pour que son affaire fructifie.  C'est une jeune femme que j'ai appréciée, car malgré sa fortune, elle reste humble et proche de ses ouvriers.  

    Un jour, alors qu'elle se trouve dans son vignoble, une montgolfière s'échoue dans sa propriété.  C'est alors qu'elle rencontre Emeric Gauthier, le pilote.  Ces deux-là pourraient bien voir leurs vies changer, et par la même occasion, ils risqueraient bien d'apporter du changement à d'autres aussi.

    Mais tout cela peut-il être aussi beau que cela ne paraît?  Laissez vous tenter pour le découvrir!  Et méfiez-vous des préjugés, ainsi que des rumeurs; c'est bien connu, cela ne peut que nuire!

    Une belle romance, avec une pointe d'aventure ( c'est un de mes rêves de voler en montgolfière! ) et de magnifiques paysages bordelais.  De quoi vous donner envie de siroter un bon petit verre de vin en rêvant d'évasion.

     

     

     Ma partenaire Artistiquement Notre organise des minis-challenges pour avancer dans le défi de réduction de PAL.  

    Challenge 8 : une romance

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    Informations générales:

    Titre: Des yeux à se damner

    Auteur: Suzanne Langlais

    Editeur: Montadori

    Collection: Nous Deux passion

    Pages: 125

    Date: 2017

    Langue: français

     

    Présentation de l'éditeur:

    Dans l'est de la France, Marion vit paisible et solitaire antre un boulot rébarbatif, un vieux papa sourd et muet de naissance, sur lequel elle veille comme le lait sur le feu et un voisin gay, qui la distrait.  Un peu trop gironde, elle a mis depuis longtemps de côté sa séduction lorsque Mark Leroy passe le seuil des bureaux du constructeur automobile qui l'emploie.  Il est bien trop beau pour elle, et pourtant... L'amour se dessine et devient de plus en plus passionné.  Mais si cet amour n'était, en réalité, qu'une mascarade?

     

    Extrait:

    " Sans un mot, elle monte dans la voiture de Mark et observe la capitale luxembourgeoise défiler dans les lumières de la nuit.  Il demeure muet et elle refoule toute question.  Il se gare sur le parking de l'hôtel, non loin du petit étang, contourne le véhicule pour lui ouvrir la porte.  Ses yeux pétillants de désir parlent pour lui.  Elle se laisse faire.  Ne pas rompre le charme... Elle pourrait se réveiller et quitter ce rêve merveilleux."     p63.

     

    Mon appréciation:   7.5 /10 

     

    Mon commentaire:

    Marion est une jeune femme ordinaire, qui a assez peu d'estime d'elle-même.  Elle a un job dans une société d'automobile.  Rien d'extra-ordinaire, mais cela lui permet de vivre.  Et elle a deux gros avantages: un voisin et ami gay qui la conseille et lui fait voir la vie en couleurs et un papa sourd et muet qu'elle aime énormément et grâce à qui elle a appris la langue des signes, mais aussi et surtout à lire sur les lèvres: bien utile dans un bureau où l'on voit que certains font des cachotteries!

    Quand Mark Leroy débarque dans son entreprise et qu'il jette son dévolu sur elle, elle n'en revient pas!  Il y a tellement de femmes plus belles qu'elle au bureau!  Pourquoi elle?  Mais elle va se laisser séduire et prendre le risque de ... se faire berner ou vivre une très belle aventure...  Mais vous ne le saurez qu'en lisant ce livre!

    Je découvre avec ce roman cette collection. J'ai reçu d'autres livres de la collection et je vais me laisser tenter et continuer d'explorer ces livres!  En effet, j'ai bien aimé cette histoire, qui se lit très facilement et rapidement.  Le genre de lecture idéal pour un après-midi estival: une belle romance sans prise de tête.   

     

     

     Ma partenaire Artistiquement Notre organise des minis-challenges pour avancer dans le défi de réduction de PAL.  

    Challenge 8 : une romance

     

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    Informations générales:

    Titre: Oscar et la dame rose

    Auteur: Eric-Emmanuel Schmitt

    Editeur: Magnard

    Collection: Classiques et contemporains

    Pages: 115

    Date: 03 juin 2006

    Langue: français

     

    Présentation de l'éditeur:

    Oscar a dix ans et il vit à l'hôpital. Même si personne n'ose le lui dire, il sait qu'il va mourir. La dame rose, qui le visite et " qui croit au ciel ", lui propose, pour qu'il se sente moins seul, d'écrire à Dieu. A travers cette correspondance originale, le récit aborde, du point de vue de l'enfance, des questions philosophiques et existentielles : la maladie, la souffrance, le passage de la vie à la mort, la rencontre avec l'autre et avec le mystère... Les nombreux passages de paroles rapportées permettront aux élèves de réfléchir, en même temps que les personnages, à ces interrogations fondamentales et de découvrir ou d'approfondir les techniques du dialogue argumentatif. En outre, l'appareil pédagogique est suivi d'une interview exclusive d'Eric-Emmanuel Schmitt.

     

    Extrait:

    " Dans mon pays, Oscar, il y a une légende qui prétend que, durant les douze derniers jours de l'an, on peut deviner le temps qu'il fera les douze mois à venir.  Il suffit d'observer chaque journée pour avoir,en miniature, le tableau du mois.  Le 19 décembre représente le mois de janvier, le 20 décembre le mois de février, etc, jusqu'au 31 décembre qui préfigure le mois de décembre suivant.

    -C'est vrai?

    -C'est une légende. La légende des douze jours divinatoires.  Je voudrais qu'on y joue, toit et moi.  Enfin surtout toi.  A partir d'aujourd'hui, tu observeras chaque jour en te disant que chaque jour compte pour dix ans.

    -Dix ans?

    -Oui.  Un jour: dix ans.

    -Alors dans douze jours, j'aurai cent trente ans!"   p31-32

     

    Mon appréciation:    8.5 /10 

     

    Mon commentaire:

    Oscar est un petit garçon de dix ans, leucémique, dont les différents traitements n'ont pas fait d'effets et qui est donc en phase terminale.  Sauf que personne ne le lui dit clairement.  Mais Oscar, lui, sait qu'il va mourir.  Il ne comprend pas pourquoi tout le monde change de sujet quand on parle de sa maladie...  Enfin, tout le monde, sauf Mamie-Rose!  De ce fait, il va se lier d'une belle amitié avec cette dame, qui va l'accompagner vers la fin. Quand elle lui conseille d'écrire à Dieu, il pense qu'elle se moque de lui.  Mais c'est une façon d'exorciser ses peurs et de libérer son esprit.  Il va jouer le jeu et, au fur et à mesure des jours, sa foi va grandir.  Comme Oscar vit ses derniers jours, chacun de ceux-ci lui apportent un peu plus de maturité.  Il va vivre sa vie en accéléré, en s'inspirant de la légende racontée par Mamie-Rose.

    L'auteur a choisi de nous présenter cette histoire du point de vue du narrateur principal, Oscar; nous faisant découvrir en même temps que lui les différents éléments de son histoire.  Dans la dernière lettre, Mamie-Rose devient la narratrice, nous laissant découvrir un point de vue différent.  Ce choix de narration est judicieux car il nous permet de mieux nous identifier à Oscar.

    Ce livre est dans le programme des cours de ma fille pour l'année scolaire à venir.  Il m'intriguait, c'est pourquoi j'avais envie de le lire et franchement, je pense que c'est un livre à lire au moins une fois dans sa vie car ce roman épistolaire est une très belle leçon de vie qui, en plus du sujet de la foi, traite des questions philosophiques avec beaucoup d'humour.  Cela "allège" l'aspect dramatique du sujet, qui n'est pas du tout rébarbatif mais nous offre une très belle vision de la vie, de l'amitié et de la foi.

     

     

     Ma partenaire Artistiquement Notre organise des minis-challenges pour avancer dans le défi de réduction de PAL.  

    Challenge 1: Un livre adapté au cinéma

    Challenge 6: un livre qu'on t'a offert

    Challenge 10: un livre dont le titre comporte un prénom

     

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    Informations générales:

    Titre: Les orphelines - En fuite

    Auteur: Virginia C. Andrews

    Tome: 5

    Editeur: Editions France Loisirs

    Pages: 520

    Date: 2001

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

     

    Extrait:

    " Il était difficile d'être la pupille de cette  entité géante qu'on appelait l'Etat.  Lorsque nous avions peur ou que nous souffrions de notre solitude, lorsque des cauchemars venaient s'immiscer dans nos rêves, lorsque les échecs et les déceptions nous submergeaient, nous n'avions ni père ni mère vers qui aller pour nous faire consoler.  Nous pouvions bien sûr en parler de temps à autre à un psychologue, ou suivre un traitement pour nous guérir de nos criantes et de nos angoisses, mais cela ne servait la plupart du temps à rien: nous nous sentions toujours aussi mal dans notre peau."    p123.

     

    Mon appréciation:   8 /10 

     

    Mon commentaire:

    Ce livre est le cinquième de la saga Les orphelines.  

    Voici mes chroniques des ttomes précédents:

    tome 1 ici ;

    tome 2  ;

    tome 3 par là ;

    et tome 4: par ici.

     

    Dans cet ultime tome, on retrouve les quatre orphelines découvertes dans les tomes précédents: Janet, Crystal, Brenda et Rebecca.  La narratrice de cette histoire est Brenda.  A la fin de chacun des tomes, l'orpheline dont on avait parlé se trouvait conduite dans un foyer d'accueil: Lakewood House.  Elles deviennent très rapidement d'inséparables amies et s'aident l'une l'autre à surmonter les épreuves traversées dans ce home où tout est loin d'être aussi rose qu'il n'y paraît.  Mais un jour, cela va trop loin et elles n'en peuvent plus.  Elles élaborent alors un plan de fuite.  Une nuit, elles fuguent avec le break de leur tuteur, Gordon Tooey.  Elles vont parcourir ainsi les Etats-Unis pour rejoindre la Californie, où elles espèrent réaliser leurs rêves.  Mais la route est longue et de nombreuses péripéties les attendent.  Les filles vont alors devoir se forger un caractère encore plus marqué que celui qu'elles avaient afin de survivre à ce périple.

    J'ai aimé retrouver les quatre filles et voir comment elles avaient évolué.  Ceci dit, j'ai trouvé que ce tome était tiré en longueur, même s'il me semble indispensable pour terminer la saga et réunir les orphelines. Un tome où l'amitié prime, ainsi que le courage et la ténacité.

     

     Ma partenaire Artistiquement Notre organise des minis-challenges pour avancer dans le défi de réduction de PAL.  

     

    Challenge 6: un livre qu'on t'a offert

    Challenge 10: un livre dont le titre comporte un prénom

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Chronique du roman {Le pays des Ombres}

     

    Informations générales:

    Titre: La confrérie de la Conque

    Tome: 3 - Le pays des ombres

    Auteur: Chitra Banerjee Divakaruni

    Editeur: Picquier jeunesse

    Pages: 273

    Date: 11 mars 2010

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

    La conque a disparu. Sans elle, la vallée d'argent se fie en un désert glacé et la confrérie des magiciens risque de disparaître à tout jamais. Anand et Nisha partent à sa recherche et se retrouvent projetés dans un monde futuriste. L'air y est si pollué que des habitants doivent porter des masques. Les technocrates ont pris le pouvoir et réduit une partie de la population en esclavage. Dans cette ville hostile et dangereuse, Anand et Nisha vont devoir faire appel à toutes leurs ressources magiques et à la force de leur amitié, pour sauver la conque et rétablir l'harmonie entre les hommes.

     

    Extrait:

    " Partez chercher la conque et revenez aussi vite que possible.  Et surtout, ne vous mêlez pas aux événements, heureux ou malheureux de ce monde.  Et dépêchez-vous. En ce moment, la forme de la Vallée, parce qu'elle est neuve, est malléable.  Je peux faire en sorte qu'elle le reste - mais pas pour longtemps.  Dans sept jours, l'Univers va se contracter autour de cette forme.  Et la conque elle-même ne pourra peut-être plus rien."   p38.

     

    Mon appréciation:      7.5 /10 

     

    Mon commentaire:

    Ce roman se passe en Inde.  C'est le 3ème de la saga "La Confrérie de la Conque".  Je n'ai pas lu les deux premiers tomes.  Mais ça ne m'a posé aucun problème pour la compréhension de celui-ci.  Ceci dit, j'aimerais quand même bien savoir ce qui s'est passé avant...

    Il s'agit donc de l'histoire de Anand et Nisha, deux jeunes amis envoyés dans un monde futuriste à la recherche de la Conque, un objet magique de pouvoir.  Mais, l'aventure va s'avérer complexe car nos jeunes gens vont arriver dans une ville tellement polluée qu'elle est devenue irrespirable.  Prise d'assaut par les scientifiques, ceux-ci exploitent le reste de la population, et surtout les magiciens, afin de maintenir un dôme respirable dans la ville de Cal... mais à quel prix!  

    Un roman qui ne peut qu'amener à la réflexion, principalement écologique (quand va-t-on arrêter d'exploiter les ressources presque épuisées de notre planète?), mais également à propos de nos sociétés "démocratiques", sur le pouvoir excessif que peuvent avoir les politiques (ici, les scientifiques).  

    Bref, un roman dystopique fantasy jeunesse axé sur la réflexion écologique. 

     

     

     

    Chronique du roman {Et si c'était vrai}

    Et, toujours dans le cadre de mon challenge "Réduction de PAL", je me suis inscrite ce mois -ci à un challenge des 300 pages, organisé par "Les Tribulations des C".  Ce livre est le neuvième que je lis dans le cadre ce ce challenge.

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique