• Chronique du roman {Le château de ma mère}

     

    Informations générales:

    Titre: Le château de ma mère

    Auteur: Marcel Pagnol

    Editeur: Presses Pocket

    Collection: Souvenirs d'enfance

    Pages: 280

    Date: 1976

    Langue: français

     

    Quatrième de couverture:

     

    Extrait:

    " Avec l'amitié de Lili, une nouvelle vie commença pour moi.  Après le café au lait matinal, quand je sortais à l'aube avec les chasseurs, nous le trouvions assis par terre, sous le figuier, déjà très occupé à la préparation de ses pièges.

    Il en possédait trois douzaines, et mon père m'en avait acheté vingt-quatre au bazar d'Aubagne, qui les vendait hypocritement sous le nom de "pièges à rats". "

     

    Mon appréciation:  9 /10

     

    Mon commentaire:

    J'ai lu le premier tome au début du mois de novembre et c'est donc tout naturellement que j'enchaîne avec ce deuxième tome.  Je les avais déjà lus quand j'étais jeune, mais c'est vraiment très agréable de se replonger dans ces "souvenirs d'enfance" de Marcel Pagnol.  Ma chronique du tome 1 se trouve donc par là.

    Suite à l'épisode des bartavelles, on retrouve nos protagonistes en pleine saison de chasse.  Cette fois, Marcel est convié à participer, en qualité de rabatteur: après tout, il l'a bien mérité!  C'est lors d'une de ces journées de chasse qu'il va faire la connaissance de Lili des Belons, un gamin braconnier de la Treille.  Au fil du temps, ils deviennent amis et partagent leurs chasses, leurs connaissances respectives et tout un tas de petits secrets.
    Puis, vient le temps de la fin des vacances et du retour vers Marseilles et l'école.  Mais Marcel ne l'entend pas ainsi et échafaude différents plans pour rester à la Treille.  Il va même jusqu'à s'enfuir la nuit, aidé de son ami Lili, afin de vivre en ermite, petite fugue vouée à l'échec mais qui lui blesse le coeur.

    De retour à la vie active, Marcel doit préparer son concours des "bourses" du lycée et subir d'innombrables heures scolaires et une pression immense.  

    Il nous fait découvrir un échange de correspondance entre son ami et lui tout à fait émouvant.

    Puis viennent les vacances de Noël et le retour au village tant aimé.  Marcel est surpris de redécouvrir les lieux sous un nouvel angle: enneigé, le paysage lui semble totalement différent.  

    Quand la vie reprend de nouveau son cours, Augustine, la mère de Marcel, propose de revenir chaque week-end car c'est profitable à tous et elle s'arrange pour que son mari soit libéré de ses fonctions le lundi matin afin de rendre cela possible.

    Un jour, grâce à un ancien élève de Joseph, Bouzigue, ils découvrent un raccourci qui leur permet de couper court en passant par le chemin protégé des châteaux, le long des Canaux, ce qui leur permet de gagner un temps considérable lors de chaque trajet. Petit à petit, ils font connaissance avec les différents propriétaires ou gardes des lieux qui les autorisent à passer par là.  Mais, un jour, ils rencontrent un garde, celui du dernier château, qui leur fait rebrousser chemin et, pire, leur dresse un procès-verbal, la pire humiliation qui soit pour Joseph.  Fort heureusement, Bouzigue leur vient en aide et arrive à calmer la situation.

    Bien des années plus tard, après avoir perdu son cher Lili et sa mère bien-aimée, Marcel, devenu cinéaste, fait l'acquisition, sans le savoir, d'un des châteaux de son enfance.  Les souvenirs affluent et il est heureux d'avoir finalement acquis le "château de sa mère".

    Ce roman, c'est une bouffée d'amour, de tendresse, d'émotions; un retour en arrière pour chacun.  Oui, Marcel nous conte son histoire, mais tout un chacun se remémore ses propres souvenirs au travers de ceux de l'auteur.  C'en est presque thérapeutique: un retour aux sources!  Dans ce tome, la fin est à la fois triste et touchante, tout en apportant une note d'espoir.  C'est un roman vivant, une ode à la famille, à l'amitié.  Ce livre est un classique qui sent bon la Provence et donne envie de voyager, de pimenter sa vie par un petit goût d'interdit.  A lire sans modération ♥

     

     

     

     

    Voici le dixième et dernier roman que je lis cette année dans le cadre de mon challenge So Classic (10/10).

     

    CHALLENGE REUSSI!!!

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Décembre à 18:22

    Et voilà super beau challenge réussi sur une super lecture merci pour ce partage et cette chronique 

      • Jeudi 6 Décembre à 08:30

        Effectivement, il s'achève sur une très belle lecture ♥

    2
    Eniwolf
    Mercredi 5 Décembre à 14:31
    "Mais il y a une chose qui ne changera jamais : c'est l'amour des enfants pour leur mère "
    Magnifique hymne d'un fils pour sa maman. Une fin poignante mais symboliquement très belle....

    Et cool pour le challenge réussi !
      • Jeudi 6 Décembre à 08:30

        Oui, très poignant et très beau ♥  MERCI!

    3
    Cindy Rielland
    Jeudi 6 Décembre à 12:02
    Merci pour cette chronique
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :