• Le coin Service Presse

    Je remercie les auteurs, maisons d'édition et plate-formes qui m'accordent leur confiance pour la lecture de romans.

  • Informations générales:

    Titre: Raphaël

    Auteur: Karine Langlois

    Editeur: Rémanence

    Format: papier

    Pages: 152

    Date: 20 novembre 2017

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

     

    Extraits:

    "Cela fait plaisir à Raphaël de la voir inchangée, elle ne ressemble même pas à une poupée de cire. Lui, c'est différent : il sait qu'il dépose son enfance avec sa mère dans ce cercueil."     p45

    "En cours, l'étude du livre de Saint-Exupéry commence et Raphaël, qui a lu Le Petit Prince pendant les vacances, a compris qu'une histoire d'amitié ou d'amour est unique et se construit par phases d'apprivoisement mutuel.  Chaque moment passé avec Baptiste les rendra plus proches l'un de l'autre, jusqu'à la tristesse de se séparer, jusqu'aux souvenirs pour s'en consoler."      p123.

     

    Mon appréciation:   10/10

     

     

    Mon commentaire:

    Tout d'abord, je tiens à remercier Babelio qui m'a donné la chance de lire ce livre en service presse grâce à sa masse critique, ainsi que l'éditeur, Rémanence.

    La couverture est magnifique.  On y voit un homme, adulte, et un enfant qui se tiennent la main sur la plage.  Un goût de vacances?  En tous cas, les couleurs chaudes donnent clairement envie de se plonger dans l'histoire!

    Dans ce livre, on fait la connaissance de Raphaël, un petit bout de huit ans qui vit avec sa maman, puisque son papa est décédé des suites d'une maladie quand il était plus jeune.  Il est très fusionnel avec sa maman... ce qui est souvent le cas à cet âge-là.  Alors, quand sa maman décède elle aussi, accidentellement, c'est toute la vie de Raphaël qui est chamboulée.  Il va dorénavant vivre entre sa maison et celle de ses grands-parents. Mais il est difficile pour un petit garçon de grandir sans sa maman, de ne plus avoir personne à qui se confier; car ses grands-parents sont bien gentils, mais ils ne sont pas sa maman...  Heureusement, il a son chien Elfie, qu'il adore, et sur qui il peut compter.  Quand quelques temps plus tard, il fait la connaissance de Monsieur Prieur, son professeur de français, lors de son entrée au collège, sa vison de la vie va évoluer.  Ce professeur va lui redonner confiance en lui; l'aider à s'épanouir... d'autant plus qu'il avait, lui aussi, tissé des liens avec Blanche, la maman de Raphaël.

    Ce livre est intrigant.  Au départ, j'ai dû m'habituer au style d'écriture de Karine Langlois.  Le narrateur est à la troisième personne et pourtant on dirait qu'elle fait parler l'enfant.  C'est assez spécial de prime abord.  Mais, quand on entre vraiment dans le vif du sujet, on s'aperçoit que c'est un plus afin de bien cerner les émotions de l'enfant.  Car il faut le dire, ce livre, c'est un moment de pure émotion, de la sensibilité à l'état brut.  On y découvre l'amour sous différentes facettes.  On se prend tous ces sentiments en pleine face et il est difficile, voire impossible, d'y rester indifférent.  D'autant plus que l'auteure a su nous captiver par de nombreux rebondissements.  Bon, évidemment, je dois avouer que j'ai été particulièrement touchée par ce petit garçon qui m'a fait penser un autre...  Il y a quelques années, j'ai eu dans ma classe un petit garçon qui a perdu sa maman et cette histoire m'a clairement fait penser à lui ♥  J'ai hésité à donner mon coup de coeur, à cause du style d'écriture qui m'a un peu perturbée au départ.  Mais l'émotion y est tellement bien délivrée, que je ne pouvais qu'attribuer le coup de coeur.  Je me suis dit en fermant ce livre que je le relirais certainement un jour, et ça, ce ne peut qu'être un signe de coup de coeur...

    En bref, commencez ce livre et vous ne pourrez plus le lâcher.  C'est totalement addictif de par cette émotion pure, vécue par un enfant, qui nous touche en plein coeur.

    Pin It

    6 commentaires
  • Chronique du roman {Le camp des Ios}

     

    Informations générales:

    Titre: Le règne de L'empereur - Le camp des Ios

    Tome: 2

    Auteur: Thomas et Florence Gindre

    Editeur: Marathon Editions

    Format: e-book

    Date: juin 2017

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

    Chronique du roman {Le camp des Ios}

     

    Extrait:

    "Le conseil a terminé de délibérer et nous sommes arrivés à une conclusion approuvée par tous.  Nous acceptons votre proposition de nous joindre à vous, le camp des Ios et aux nains dans votre lutte contre l'Empereur sous trois conditions.   (...)

    La première est que les petits elfes doivent être chassés du camp des Ios. (...)

    La deuxième condition se remplira lorsque l'Empereur sera vaincu. Nous voulons, nous les elfes, récupérer notre territoire des montagnes du Nord.  Narnienn nous les a volées il y a maintenant plus de cent soixante ans.  Ce sont des terres elfiques et ce serait bien qu'elles reviennent en notre possession.    (...)

    La dernière des conditions est que je vienne avec vous au camp des Ios.  Je vous soumettrai à des épreuves pour être certaine que nous ne nous allions pas à des incompétents."

     

    Mon appréciation:   8/10

     

    Mon commentaire:

    Vous pouvez retrouver ma chronique du tome 1 par ici.

    A la fin du premier tome, Espa avait perdu Nymphia, dont il avait appris le lien avec lui.  C'est bouleversé que nous le retrouvons, en compagnie de Xénos, son skyraff, bien entendu.  Il avait promis à Nymphia de se rendre au camp des Ios, c'est donc tout naturellement que nous suivons les deux mais vers cette destination.  Pour y arriver, il va devoir affronter bien des épreuves et rencontrer personnages et créatures.  Pour affronter son terrible ennemi, Narnienn, l' Empereur, il va devoir créer des alliances.  Certaines sont inattendues, voire carrément improbables mais pourtant indispensables, s'ils veulent avoir la moindre chance de vaincre.  D'autant plus qu'il découvre avec déconvenue que le camp des Ios est délabré et qu'ils sont loin d'être aussi puissants et préparés que Nymphia l'avait laissé sous-entendre...

    Chronique du roman {Le camp des Ios}

    Les personnages sont très bien travaillés.  On sent l'évolution d'Espa au fil de l'histoire, ainsi que celle de sa relation avec Xénos: l'amitié et le lien qui les unit sont de plus en plus forts. Le rythme est soutenu: énormément d'action, peu voire pas de temps morts.  Le lecteur n'a pas le temps de s'ennuyer! D'autant plus qu'il y a pas mal de surporises au fil de l'histoire et que le final, lui est totalement inattendu, ce qui rend la suite de cette trilogie totalement addictive: à quand la suite?!

    C'est un très bon roman fantasy, qui, comme je l'ai déjà dit lors de ma chronique du premier tome, reprend tous les codes de la fantasy traditionnelle... de quoi enchanter le jeune public visé (et les moins jeunes, dont je fais partie winktongue).

     

    Je remercie les auteurs de m'avoir contactée afin de découvrir la suite de leur roman, Le Skyraff, en service presse.  J'ai été ravie de suivre de nouvelles aventures avec Espa et Xénos.

     

    Pin It

    8 commentaires
  •  

    Chronique du roman {Poema}

     

    Informations générales:

    Titre: Poema

    Auteur: Isabelle Briand

    Illustrateur:

    Editeur: Flamingo

    Date: 29 décembre 2016

    Pages: 208 pour la version imprimée

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

    Un curieux parcours réunit une perle magnifique et une jeune métisse déracinée dans un pays hostile. Rien ne serait possible sans l'aide d'une femme mystérieuse, Hina, qui fait redécouvrir à l'adolescente sa culture et sa famille. L'étrange communion entre la perle et sa mère disparue tragiquement, alors qu'elle n'était qu'une enfant, la guide dans un tourbillon mené par des personnages étranges et familiers à la fois qui l'attirent vers les rives de sa petite enfance. La magie de la perle lui fera découvrir sa mère dont elle ne garde aucun souvenir et, grâce à l'océan qui les relie tous, elle retrouvera ses racines

     

    Extrait:

    " Avant de te rencontrer, Poema et Mateia ont passé un été à s'aimer.  J'étais alors fiancée à Mateia.  Ce n'était, d'après elle, qu'une amourette.  Mais ma soeur est belle, et plus encore: je sais qu'il ne l'a pas oubliée.  Et Poema le sait aussi... "

     

    Mon appréciation:    7.5 /10

     

    Mon commentaire:

    Ce livre m'a gentiment été proposé par l'auteure afin de le lire et d'en proposer ma chronique.  J'ai accepté alors que je n'en prends plus beaucoup en dehors de mes partenaires habituels car il me semblait que j'allais découvrir quelque chose que je ne connaissais pas.  Je dois dire que j'ai bien fait d'accepter!  

    L'histoire recoupe la vie de différentes personnes: Jessica et son frère Matthieu, Fauve, Tereva, Poema, Mateia, Philippe, Teiva, Hina, et bien d'autres, tous des personnages hauts en couleurs.  Car oui, ce roman, c'est un moment de voyage et d'évasion dans les îles Polynésiennes.

    Fauve, une jeune orpheline de mère, vit avec son père, Philippe, alcoolique aux Etats-Unis. Autrefois, ils ont parcouru les océans à bord d'un bateau, le Poe Rava.  Mais la vie va lui permettre de rencontrer, entre autres, une vieille dame qui va lui en apprendre davantage sur ses origines, un jeune homme qui lui offrira une perle, Poema - qui étrangement porte le nom de sa mère - et une amie qui la poussera à chercher à en connaître plus sur ce passé obscur.

    J'ai beaucoup apprécié l'atmosphère de ce roman.  On se sent littéralement embarqué sur les îles polynésienne tellement les descriptions sont belles.  Les contes et légendes qui tournent autour de ces îles enrichissent fortement l'histoire, lui donnant, au-delà de l'aspect surnaturel, une crédibilité, une histoire, un passé.

    Bref, ce roman, c'est un moment magique d'évasion sur des terres totalement inconnues pour moi.  Un vrai régal entre modernisme et légendes, voyage qui cache de lourds secrets de famille...

     

    Je remercie l'auteure, Isabelle Briand, pour l'envoi de ce très beau roman en SP. Dépaysement garanti!

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Chronique de l'album {Poum a une idée}

    Informations générales:

    Titre: Poum a une idée

    Auteur: Richard Marazano

    Illustrateurs: Angélique Césano et Benjamin Basso

    Editeur: Eidola

    Date:  2 juin 2017

    Pages: 32

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

    Chronique de l'album {Poum a une idée}

     

    Extrait:

    Chronique de l'album {Poum a une idée}

     

    Mon appréciation:    7.5 /10

     

    Mon commentaire:

    Ce livre présenté sous forme d'album est en fait une bande dessinée d'origine franco-belge.

    Poum est une petite fille qui débarque dans une nouvelle école.  Très vite, ses camarades lui font comprendre que, si elle veut se faire des amis, elle devra se plier aux règles.  Mais Poum rêve de liberté: les règles, elle n'en a que faire.  Alors, elle prouve très rapidement à ses nouveaux copains que l'anarchie est ce qu'il y a de mieux: pas de maître, pas dieu, pas de règle, juste la liberté!  C'est rapidement qu'elle leur retourne le cerveau et qu'elle impose ses idées.  Car, finalement, même si ça part d'un bon fond, elle les impose tout de même... 

    Cette BD est donc véritablement à caractère politique et dépeint notre société actuelle où tous rêvent de liberté mais où nous sommes tout de même tous dirigés.  C'est donc assez pertinent. Cependant, c'est assez utopiste, même si ça a clairement le don de nous faire réfléchir sur notre société mais également sur nous-mêmes, sur nos droits, ...

    Les planches sont différentes de ce qu'on a l'habitude de croiser en BD.  Chaque planche représente une vignette et n'est pas entourée de cadre.  Les illustrations sont volontairement enfantines - nous sommes dans une cour de récréation, et pourtant, le contenu est loin de l'être.  L'auteur nous emmène petit à petit dans un monde libre en y joignant un voyage symbolique qui nous amènerait vers son monde idéal. Les enfants pourraient approcher ce concept abstrait grâce à ce beau petit livre, mais je reste convaincue qu'il s'agit plus d'une lecture pour des ados, voire des adultes, en âge de s'interroger sur ce genre de considérations politiques.

    En bref, ce livre traite d'un sujet difficile à aborder avec de jeunes enfants: l'anarchisme.  Il est vraiment bien réalisé mais tout est trop rapide dans la manière dont Poum convainc les autres à partager ses arguments.  C'est un peu trop idéaliste, mais ça a le mérite de pousser à la réflexion!

    Je remercie Babelio pour ce livre reçu en SP lors de la masse critique jeunesse.

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Chronique du roman {Vices et plaisirs interdits}

     

     

    Informations générales:

    Titre: Vices et plaisirs interdits

    Auteur: Lola T.

    Editeur: Anyway éditions

    Collection: Obsession

    Date: 28 avril 2017

    format: e-book

    Pages: 304 (pour la version brochée)

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

    Éloïse habituée à évoluer dans un monde de faire valoir, va découvrir grâce à son mari, un univers très éloigné du sien.

    Ce nouveau monde bafouant certaines de ses valeurs, va se révéler aussi fascinant qu’indécent et l’ouvrira sur une réalité nouvelle.

    Fantasmes, désirs, sensualité et plaisirs bruts se côtoient en toute liberté.

    Cela sera-t-il réellement un avantage pour elle ? Cette passion dévorante est-elle véritablement saine ?

     

    Extrait:

     "C'était magnifique de découvrir un univers qui enchantait mon mari.  Il me parlait des oiseaux avec fascination. Du grand-duc, de la chouette argentée, de la buse, du condor et de celui qui avait sa préférence, l'aigle royal.

    -Il est majestueux et ne craint personne.  Lorsqu'il s'envole, il domine le ciel, s'il repère une proie, elle a peu de chances de s'en sortir. Il ne fait pas de sentiment et ne dévie jamais de son objectif.

    Etrangement, je me demandais s'il parlais de lui ou de l'animal." 

     

    Mon appréciation:     7.5  /10

     

    Mon commentaire:

    Eloïse Tessier est une jeune femme issue de la haute société.  Elle est riche et apprécie sa vie de petite bourgeoise coincée.  Du moins, c'est ce qu'elle croit.  Jusqu'au jour elle est forcée d'épouser un homme, l'associé de son père, qu'elle ne connaît pas, mais qui est un bon parti.  Puisque son mariage peut sortir son père de la faillite, liée à sa dépendance au jeu, qui le menace, elle accepte.

    Mais très vite, son mari la surprend, que ce soit positivement ou négativement.  Il a deux facettes qui la perturbent mais en même temps l'attirent.  Une personnalité hors du commun qui va la séduire mais risque de la détruire.  Cet homme, Alexandre Maréchal, est un adepte du sexe et ne s'en cache pas.  Très vite, il passe un marché avec Eloïse: elle s'adonne aux joies du libertinage avec lui durant un an, et elle aura la galerie de ses rêves. Un an, un seul, puis ils divorceront.  Prête à tout pour réaliser son rêve, elle se dit que vivre un an aux côtés d'Alexandre ne lui apportera que du positif: son père s'en sort, et elle en sort gagnante aussi, puisqu'elle aura sa galerie tant rêvée.

    Mais dans ce livre, une seule phrase est à retenir: "Méfiez-vous des apparences!"

    J'ai retrouvé avec grand plaisir la plume de Lola T., que j'ai lue plusieurs fois dans son genre habituel, le fantastique.  Ici, rien de tout ça, dès le titre, on est prévenus: c'est un livre érotique. On se demande donc où cela peut nous mener. Sa plume reste la même, elle est fluide et nous emporte dans son monde immédiatement.  

    Ses personnages sont complexes: au départ bien campés sur leurs positions et leur manière de voir la vie, ils vont évoluer et découvrir une nouvelle façon de voir la vie.  Indifférence, attirance inexplicable, vengeance, trahison, argent, suspens, jeu érotique, libertinage, et même amour sont autant de mots-clefs dans cette histoire, sans oublier la part belle à l'amitié!

    J'ai aimé l'ensemble du roman, le suspens qui en découle, l'histoire en elle-même.  J'ai aimé détester le monde de la bourgeoisie (oui je sais, c'est bizarre, lol).  Par contre, même si les scènes de sexe ne sont pas du tout crues, il y en avait trop à mon goût.  Le libertinage, ok, mais je trouve que c'était beaucoup d'un seul coup.  Et, même si on suit l'évolution d'Eloïse de manière totalement crédible, je ne vois pas comment une personne maniérée à ce point au départ pourrait tendre à ce point au libertinage en quelques mois, même avec un apollon très convaincant...  C'est le petit point qui m'a un peu perturbée, mais ça n'a en rien diminué la qualité de ce roman.

    Je remercie Lola T. pour la confiance qu'elle m'a témoignée en m'envoyant son livre en SP, une belle découverte pour un nouveau genre ;)

     

    Pin It

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique