• Chronique de l'album {Poum a une idée}

    Informations générales:

    Titre: Poum a une idée

    Auteur: Richard Marazano

    Illustrateurs: Angélique Césano et Benjamin Basso

    Editeur: Eidola

    Date:  2 juin 2017

    Pages: 32

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

    Chronique de l'album {Poum a une idée}

     

    Extrait:

    Chronique de l'album {Poum a une idée}

     

    Mon appréciation:    7.5 /10

     

    Mon commentaire:

    Ce livre présenté sous forme d'album est en fait une bande dessinée d'origine franco-belge.

    Poum est une petite fille qui débarque dans une nouvelle école.  Très vite, ses camarades lui font comprendre que, si elle veut se faire des amis, elle devra se plier aux règles.  Mais Poum rêve de liberté: les règles, elle n'en a que faire.  Alors, elle prouve très rapidement à ses nouveaux copains que l'anarchie est ce qu'il y a de mieux: pas de maître, pas dieu, pas de règle, juste la liberté!  C'est rapidement qu'elle leur retourne le cerveau et qu'elle impose ses idées.  Car, finalement, même si ça part d'un bon fond, elle les impose tout de même... 

    Cette BD est donc véritablement à caractère politique et dépeint notre société actuelle où tous rêvent de liberté mais où nous sommes tout de même tous dirigés.  C'est donc assez pertinent. Cependant, c'est assez utopiste, même si ça a clairement le don de nous faire réfléchir sur notre société mais également sur nous-mêmes, sur nos droits, ...

    Les planches sont différentes de ce qu'on a l'habitude de croiser en BD.  Chaque planche représente une vignette et n'est pas entourée de cadre.  Les illustrations sont volontairement enfantines - nous sommes dans une cour de récréation, et pourtant, le contenu est loin de l'être.  L'auteur nous emmène petit à petit dans un monde libre en y joignant un voyage symbolique qui nous amènerait vers son monde idéal. Les enfants pourraient approcher ce concept abstrait grâce à ce beau petit livre, mais je reste convaincue qu'il s'agit plus d'une lecture pour des ados, voire des adultes, en âge de s'interroger sur ce genre de considérations politiques.

    En bref, ce livre traite d'un sujet difficile à aborder avec de jeunes enfants: l'anarchisme.  Il est vraiment bien réalisé mais tout est trop rapide dans la manière dont Poum convainc les autres à partager ses arguments.  C'est un peu trop idéaliste, mais ça a le mérite de pousser à la réflexion!

    Je remercie Babelio pour ce livre reçu en SP lors de la masse critique jeunesse.

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Chronique du roman {Vices et plaisirs interdits}

     

     

    Informations générales:

    Titre: Vices et plaisirs interdits

    Auteur: Lola T.

    Editeur: Anyway éditions

    Collection: Obsession

    Date: 28 avril 2017

    format: e-book

    Pages: 304 (pour la version brochée)

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

    Éloïse habituée à évoluer dans un monde de faire valoir, va découvrir grâce à son mari, un univers très éloigné du sien.

    Ce nouveau monde bafouant certaines de ses valeurs, va se révéler aussi fascinant qu’indécent et l’ouvrira sur une réalité nouvelle.

    Fantasmes, désirs, sensualité et plaisirs bruts se côtoient en toute liberté.

    Cela sera-t-il réellement un avantage pour elle ? Cette passion dévorante est-elle véritablement saine ?

     

    Extrait:

     "C'était magnifique de découvrir un univers qui enchantait mon mari.  Il me parlait des oiseaux avec fascination. Du grand-duc, de la chouette argentée, de la buse, du condor et de celui qui avait sa préférence, l'aigle royal.

    -Il est majestueux et ne craint personne.  Lorsqu'il s'envole, il domine le ciel, s'il repère une proie, elle a peu de chances de s'en sortir. Il ne fait pas de sentiment et ne dévie jamais de son objectif.

    Etrangement, je me demandais s'il parlais de lui ou de l'animal." 

     

    Mon appréciation:     7.5  /10

     

    Mon commentaire:

    Eloïse Tessier est une jeune femme issue de la haute société.  Elle est riche et apprécie sa vie de petite bourgeoise coincée.  Du moins, c'est ce qu'elle croit.  Jusqu'au jour elle est forcée d'épouser un homme, l'associé de son père, qu'elle ne connaît pas, mais qui est un bon parti.  Puisque son mariage peut sortir son père de la faillite, liée à sa dépendance au jeu, qui le menace, elle accepte.

    Mais très vite, son mari la surprend, que ce soit positivement ou négativement.  Il a deux facettes qui la perturbent mais en même temps l'attirent.  Une personnalité hors du commun qui va la séduire mais risque de la détruire.  Cet homme, Alexandre Maréchal, est un adepte du sexe et ne s'en cache pas.  Très vite, il passe un marché avec Eloïse: elle s'adonne aux joies du libertinage avec lui durant un an, et elle aura la galerie de ses rêves. Un an, un seul, puis ils divorceront.  Prête à tout pour réaliser son rêve, elle se dit que vivre un an aux côtés d'Alexandre ne lui apportera que du positif: son père s'en sort, et elle en sort gagnante aussi, puisqu'elle aura sa galerie tant rêvée.

    Mais dans ce livre, une seule phrase est à retenir: "Méfiez-vous des apparences!"

    J'ai retrouvé avec grand plaisir la plume de Lola T., que j'ai lue plusieurs fois dans son genre habituel, le fantastique.  Ici, rien de tout ça, dès le titre, on est prévenus: c'est un livre érotique. On se demande donc où cela peut nous mener. Sa plume reste la même, elle est fluide et nous emporte dans son monde immédiatement.  

    Ses personnages sont complexes: au départ bien campés sur leurs positions et leur manière de voir la vie, ils vont évoluer et découvrir une nouvelle façon de voir la vie.  Indifférence, attirance inexplicable, vengeance, trahison, argent, suspens, jeu érotique, libertinage, et même amour sont autant de mots-clefs dans cette histoire, sans oublier la part belle à l'amitié!

    J'ai aimé l'ensemble du roman, le suspens qui en découle, l'histoire en elle-même.  J'ai aimé détester le monde de la bourgeoisie (oui je sais, c'est bizarre, lol).  Par contre, même si les scènes de sexe ne sont pas du tout crues, il y en avait trop à mon goût.  Le libertinage, ok, mais je trouve que c'était beaucoup d'un seul coup.  Et, même si on suit l'évolution d'Eloïse de manière totalement crédible, je ne vois pas comment une personne maniérée à ce point au départ pourrait tendre à ce point au libertinage en quelques mois, même avec un apollon très convaincant...  C'est le petit point qui m'a un peu perturbée, mais ça n'a en rien diminué la qualité de ce roman.

    Je remercie Lola T. pour la confiance qu'elle m'a témoignée en m'envoyant son livre en SP, une belle découverte pour un nouveau genre ;)

     

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    Informations générales:

    Titre: Derniers jours

    Saga : Les oubliés

    Tome: 1

    Auteur:Léna Jomahé

    Editeur: Plume Blanche

    Collection: Plume d'Argent

    Date: 08/09/2015

    format: e-book

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

     

    Extrait:

     "Dans le hall, Gabriel m'attend, assis contre le mur en face de la porte.  Son tee-shirt noir laisse deviner le bandage sur son bras.  Il se lève à mon arrivée.  Je m'approche, me blottis contre lui en prenant garde à sa blessure.  A chaque fois, j'ai l'impression d'être à ma place, d'être exactement là où je dois être.  Il relève ma tête et m'embrasse lentement."

     

    "Il reste silencieux un moment, son regard perdu dans le mien.  Je me demande si un jour je m'habituerai à ce regard.  J'ai toujours l'impression qu'il me transperce et qu'il lit au plus profond de moi.  Enfin, il se penche sur moi, capture mes lèvres passionnément, presque de façon désespérée, comme si c'était la dernière fois.  Je lui rends son baiser et il me fait glisser sur ses genoux, sans décoller ses lèvres.  Je me moque de me donner en spectacle, j'ai conscience que nous avons tous les deux besoin de ce moment, peut-être pour conjurer le sort ou pour nous prouver une ultime fois à quel point nous tenons l'un à l'autre.  Je sens des larmes se mêler à notre baiser.  Je ne saurais dire qi elle viennent de lui ou de moi."

     

    Mon appréciation:      9 /10

     

    Mon commentaire:

    Dans ce monde post-apocalyptique, nous faisons la connaissance de Eléa et de ses amis Simon et Aurore. Ces trois-là sont inséparables.  Lors de la traditionnelle Rafle qui a lieu lors du seizième anniversaire des enfants, ils passent toute une série de tests qui devront les diriger vers leur vie future: soit ils feront partie des ouvriers, soit des Grands, et au pire, ils finiront chez les Oubliés.  Commence alors pour eux un véritable calvaire: ils ne veulent être séparés pour rien au monde, mais bien sûr, leur monde va s'écrouler...  Eléa va subir une erreur de classement, avant d'être redirigée.  Elle va se retrouver avec Simon, alors qu'Aurore est séparée d'eux.  Mais Eléa ne va accepter la situation: sans Aurore, elle se sent perdue, et, surtout, elle a très peur pour elle.  Elle va donc entrer dans la résistance, poussée par sa soeur, Anaïs.  C'est ainsi qu'elle rencontrera Gabriel et entraînera Simon avec elle dans la future révolte envers le N.O.M.  Elle y jouera d'ailleurs un rôle clef.

    Vous savez que la dystopie est mon genre de prédilection, un genre que j'affectionne tout particulièrement, en général.  Ca a encore été le cas cette fois-ci, avec ce roman qui m'a happée pour m'entraîner dans ce monde futuriste d'après IVème guerre mondiale.  On y retrouve tous les éléments clefs d'une dystopie, mais l'auteure a su créer son propre univers et j'ai été totalement convaincue.  Pourquoi pas le coup de coeur, alors?  Et bien parce que j'ai été frustrée!  Frustrée par l'apparition de deux personnages en fin de roman: Clara et Lucie.  Quand on les rencontre, on se demande ce qu'elles ont à voir dans l'histoire.  Mais, évidemment, je me dis que l'auteure va nous apporter des réponses... je patiente.  Au final, les uns rejoignent les autres mais, même si on peut imaginer le lien, on n'en a pas la réponse exacte!  Du coup, ça me frustre, car, bien entendu, ce n'est pas la seule question en suspens et grrrrr, l'auteure a l'air d'adorer nous torturer!  Bon, ben vous l'aurez compris, j'attendrai la suite impatiemment, en espérant y trouver toutes les réponses à mes interrogations et ainsi en faire une saga coup ce coeur (j'espère!!!).

     

    Je remercie les éditions Plume Blanche pour ce superbe livre reçu en SP lors de l'opération Summertime. Merci également à l'auteure pour cette magnifique découverte!

     

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Informations générales:

    Titre: La prophétie des sables

    Tome : 1

    Saga: L'ordre terne

    Auteur: IM Nancy

    Date: 22 novembre 2015

    Pages: 232 (pour le livre papier)

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

    Chronique du roman {La prophétie des sables}

     

    Extrait:

     " L'un d'eux était l'élu.

    Il était l'arme avec laquelle les Lunes défieraient les maîtres magiciens, et feraient payer aux Cinq Royaumes l'affront d'avoir jadis osé les défier.  Si l'on ne faisait rien, brillerait bientôt sur sa tête la couronne d'un royaume de chaos et de mort."

     

    Mon appréciation:    7.5 /10

     

    Mon commentaire:

    Parlons tout d'abord de la couverture.  Cet humain encapuchonné qui regarde vers une ville perdue au milieu d'un désert de sable, avec des tons chauds, donne envie de voyager avec les personnages.

    J'ai commencé à lire ce livre, mais je dois avouer avoir eu bien du mal à entrer dedans. La multiplicité des personnages présentés au départ a fait que j'étais complètement larguée.  Je n'arrivais pas à faire les liens.  Mais la qualité de la plume de l'auteure m'a poussée à continuer ma lecture.  Le vocabulaire est adéquatement posé, les termes recherchés, le rythme soutenu et l'histoire sombre.  Le décor de cette histoire est bien détaillé: on imagine vraiment bien les lieux. Je dois avouer avoir hésité à prendre un calepin pour noter qui était qui.  Mais, en insistant et en poursuivant ma lecture, j'ai fini par comprendre.  Il m'a fallu le temps pour entrer dans le roman, mais dans la seconde partie, je m'y suis mieux immergée.  Ce premier tome nous révèle une partie des éléments, mais cela reste encore vague.  Je suppose que le second tome apportera les réponses à toutes les questions que je me pose encore. 

    Deux personnages m'ont marquée plus que d'autres: Berendor Cairn - ce sorcier qui a été privé de ses pouvoirs par les 3 Lunes- et Irhm - un jeune Lèdre activement recherché et poursuivi de par sa race.  Ces deux protagonistes sont pour moi des clefs du roman.  Je suis impatiente de savoir ce qui leur arrivera dans le tome suivant.

    En bref, un univers de Dark fantasy très bien creusé, mais qui met énormément de temps à se mettre en place.  J'attends de la suite plus de réponses car, même si j'ai apprécié l'ensemble, la première partie de ce tome m'a vraiment semblé longue. Maintenant que j'ai compris les rapports entre les personnages, la lecture du second tome sera certainement plus aisée.  Je compte bien évidemment la lire, puisque cet univers est riche et la plume de l'auteure très intéressante.  

    Je remercie l'auteure de m'avoir contactée pour  la lecture de ce livre reçu en service presse.  

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Informations générales:

    Titre: Le codex d'Altura

    Tome : 1

    Saga: La saga des enchanteurs

    Auteur: James Maxwell

    Pages: 693

    Langue: français

    Traduit par Annaïg Houesnard

     

    4ème de couverture:

     

    Extrait:

    " Miro continua de tenir la main d'Ella, lui tamponnant de temps à autre le front avec un linge humide.  Une terrible maladie s'était emparée d'elle, quelque chose de sombre venant de l'intérieur.  Il ignorait si elle voulait vivre, et sans cette volonté, elle s'étiolerait certainement.

    Elle avait mûri durant ses quelques mois d'absence, s'épanouissant pour devenir une jeune femme.  Si seulement elle pouvait détacher les yeux un instant de ses livres et voir la façon dont les gens réagissaient à sa nature lumineuse et audacieuse, à son sourire ensoleillé.

    Miro se pencha en avant et l'embrassa sur le front.  

    -Prends soin de toi, ma soeur.  N'oublie pas que je t'aime.

    Il sortit à son tour de la chambre et prit un siège à côté d'Amber, assise les yeux dans le vide, morose et les paupières rouges.

    -Je suis tellement désolée, Miro.  Tout est ma faute.

    Elle lui avait raconté les propositions faites par sa mère aup^rès de Maître Samson, et lui avait dit que le livre volé par Ella faisait sûrement partie de son plan; Ella n'était pas une voleuse.

    -C'était un accident, dit Miro.  Si Talwin n'était pas entré et n'avait pas joué avec l'essence, il serait toujours en vie.  Ce n'est pas ta faute, et ce n'est pas la sienne.  Voler un livre et oublier de fermer une porte à clef n'est pas la même chose que commettre un meurtre."      p162

     

    Mon appréciation:  9/10

     

    Mon commentaire:

    Parlons tout d'abord de la couverture.  Elle est très agréable à regarder et nous plonge directement dans un monde enchanté: les tons utilisés, l'aspect "parchemin" et ces magnifiques montagnes brumeuses ne peuvent que nous embarquer dans un univers enchanté.  De plus, le O du mot codex n'est autre qu'un sceau, ce qui nous fait penser à un temps moyen-âgeux.

    La fantasy étant un de mes genres de prédilections, je suis ravie de pouvoir lire ce roman qui me fait découvrir un nouvel auteur.  Et je dois dire qu'il a réussi son pari car tous les éléments représentatifs de la fantasy sont bien présents, sans pour autant que cela soit répétitif par rapport à d'autres sagas.  Il a clairement su créer son propre monde.  On y retrouve par exemples, un jeune orphelin qui va se découvrir des dons (ah non, ici ils sont 2: un frère-Miro, et une soeur-Ella).  Ces jeunes vont devoir mériter la place qu'ils convoitent: enchanteresse pour Ella et épéiste pour Miro.  Bien évidemment, ils viennent à bout de divers obstacles, aidés par certains et entravés par d'autres.  Ils sont tous deux très doués.  Mais la guerre éclate et nos deux jeunes sont séparés et doivent mener chacun leur propre quête.

    L'auteur réussit à garder un certain rythme dans ce livre, qui est pourtant assez volumineux pour un premier tome, grâce à une alternance de points de vues entre les différents personnages.  Ceci nous permet d'en apprendre davantage sur chacun sans pour autant entraîner de lourdeurs.  Ce livre est dynamique et riche en magie (une magie entretenue par le Lexique recouvert de runes et qui doit être régulièrement réactivé).  On y trouve de l' amitié (j'ai particulièrement adoré la puissante amitié née entre Ella et Layla alors que leurs mondes sont si différents), de l' amour, des stratégies de guerre, de politique, des trahisons, des vols, de nombreux morts, des secrets et divers instruments magiques propres à cette saga, tels le stylet, la zenlame, le Lexique, l'essence, l'élixir ...  

    Le petit bémol de ce livre est l'absence d'une carte qui aurait permis à la lectrice que je suis de mieux me situer, et plus rapidement, au sein de ces terres imaginaires.  Le contexte géopolitique est assez développé, ce qui nous emmène dans ce monde complexe sans trop de difficultés au vu des descriptions détaillées, mais une carte n'aurait pas été exclue pour mieux visualiser dès le départ les lieux.  Mis à part cela, on entre parfaitement dans l'histoire, s'imaginant même au coeur d'un film, voire dans un univers parallèle - temps moyen-âgeux, magie, et pourtant il y a des dirigeables dans le ciel(?).  Chacune des quêtes menées en parallèle au sein de contrées en guerre donne un souffle de vie à ce roman, un rythme soutenu mais dans lequel on immerge avec une facilité déconcertante vu la plume très agréable de l'auteur.

    J'espère vivement avoir la chance de lire la suite.  Ce roman m'a conquise!

      

    Je remercie vivement Babelio et Amazoncrossing pour ce livre reçu en service presse lors d'une masse critique.

     

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique