• Chronique du roman {Le voyage fantastique de Luciole}

     

    Informations générales:

    Titre: Le voyage fantastique de Luciole

    Auteur: Pénéllope Van Haver

    Illustrations: Océane Nicaise-Beurois

    Editeur: Verte Plume éditions

    Collection: Les Filous 

    Date: 10 mars 2020

    Pages: 140

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

    Tout est calme dans la Vallée des Herbes Hautes où Luciole coule des jours heureux, entourée de sa famille et de ses amis.
    Mais un jour d’été, le vent et la pluie dévastent tout sur leur passage... Luciole se retrouve seule au monde. Elle décide donc de partir à la recherche de ses proches.
    Bientôt, un terrible secret du temps passé va lui être révélé...
    Il renferme bien des mystères... sur sa famille et ses ancêtres. Et aussi sur ce mal qui la prive de la vue.
    Ce voyage va devenir de plus en plus étrange pour Luciole qui veut
    comprendre certains aspects de la transmission des valeurs au sein
    de la famille ; elle se prépare alors à effectuer les recherches sur sa
    généalogie.
    Que va-t-elle découvrir ? Qui est-elle vraiment ?...
    Un magnifique conte initiatique où se mêlent imaginaire, mystères et valeurs familiales essentielles.

     

    Mon appréciation:  9 /10

     

    Mon commentaire:

    Quelle belle réception dans ma boîte aux lettres que ce magnifique service presse de chez mon partenaire Verte Plume Editions.  Je remercie d'ailleurs vivement la ME pour ce très très beau livre que j'ai reçu il y a quelques temps déjà et dont j'ai vraiment apprécié la lecture ♥

    Parlons tout d'abord de la couverture: dans des tons froids, elle nous emmène directement dans un paysage hivernal.  Les petites touches de rouge réchauffent un peu l'atmosphère.  On y voit une petite fille (Luciole?) jouer avec une boule de neige.

    L'histoire nous narre comment Luciole a perdu tous ses proches et comment elle va entreprendre un voyage pour les retrouver et ensuite les sauver.  Luciole est une petite luciole et vit dans la Grande Plaine des Herbes Hautes. Alors que l'hiver est là, et qu'elle est seule, elle va faire la rencontre de Flocon avec qui elle va partager un petit moment.  Plus tard, lorsque le printemps revient, elle est bien décidée à partir à la recherche de tous ceux qu'elle aime.  Pour ce faire, elle va prendre tous les risques et rencontrer des créatures qui la terrifient mais qui sont les seules à pouvoir la guider...  Ce voyage lui réserve bien des surprises et notamment en rapport à son passé, à ses ancêtres.  Quand elle aura retrouvé sa famille, elle va obtenir une nouvelle mission qui lui permettra de comprendre beaucoup de choses sur elle et sur sa famille.

    L'illustratrice nous offre de magnifiques dessins.  Les traits, les couleurs, les personnages, tout est vraiment très joli et permet l'enfant de se plonger dans cet univers merveilleux.  L'âge visé est à partir de 9 ans et cela correspond tout à fait à la plume de l'auteure ainsi qu'au fait ce roman est en fait un conte initiatique.  Quoi de mieux pour de jeunes pré-ados pour pouvoir s'identifier à cette jeune héroïne en questionnement et en quête d'identité.  Les personnages sont bien creusés.  L'histoire est riche en rebondissements et en mystères.  Elle permet également à l'enfant de se plonger dans un univers imaginaire et à lui faire prendre conscience qu'il peut franchement se laisser aller lui-même dans son imaginaire.  C'est joli, poétique, tout en tendresse et en rondeurs.  La famille est mise en avant et un magnifique arbre généalogique est proposé en fin de roman, ce qui en fait clairement un plus pour situer tous les personnages de manière plus claire et pour aider l'enfant à visualiser le fait que chacun d'entre nous a son propre arbre généalogique.  Ce serait d'ailleurs une belle entrée en matière au niveau pédagogique pour une instit qui souhaiterait lancer une leçon sur la généalogie ou sur les valeurs familiales.

     

     

    Chronique du roman {Le rosier}

    Pin It

    votre commentaire
  • Chronique du roman {Hopeless romantic}

     

    Informations générales:

    Titre: Hopeless Romantic

    Auteur: Sissie Roy

    Editeur: Evidence Editions

    Collection: Venus

    Date: 06 mars 2020

    Langue: français

    Version: papier

    Pages : 259

     

    Lien vers Evidence Editions pour ce livre: cliquez ici pour découvrir Hopeless Romantic sur la boutique

     

     

    Présentation de l'éditeur:

    Lacey Jenkins, fille d’un célèbre musicien, baigne dans le monde de la musique depuis sa tendre enfance. Enfin, tendre n’est peut-être pas le mot. Il y a dix ans, elle a créé son groupe, Hopeless Romantic, qui aujourd’hui est sur le déclin. Pour lui donner un nouveau souffle, Gerry, leur manager, fait appel aux frères Combs, très réputés dans le monde fermé de la musique. Si Aaren accepte avec plaisir, James compte bien de ne pas céder à la pression. Après tout, quand ils étaient au fond du trou, personne n’est venu les aider ! Il n’a pas l’intention de se plier aux caprices d’une fille à papa. Mais tout se sait dans ce monde, y compris les mensonges.

    Vont-ils arriver à travailler ensemble ? 

    Quand la vérité éclatera, Lacey arrivera-t-elle à la supporter ?

    Et James, a-t-il pris part à tout cela ?

     

    Extrait:

     " Je comprends mieux mon état et pourquoi j'ai eu besoin de ressasser mes vieux souvenirs.  Je sais pourquoi je me sens ainsi.  On m'oblige à faire quelque chose, à être quelqu'un.  C'est un peu comme avant, on m'obligeait à être sage, à ne pas faire de bruit.  J'avais l'impression d'être invisible et c'est encore le cas en ce moment.  J'ai l'impression d'être un pantin.  Je déteste ça. "

     

    Mon appréciation:     9 /10

     

    Mon commentaire:

     

    La couverture du roman nous montre un visage de femme, au premier plan en couleurs et un homme, en noir et blanc, un peu flou, au second plan.  Ca ne donne pas beaucoup d'indices sur ce qui peut se passer dans ce récit.

     

    Hopeless Romantic est le nom d'un groupe de musique composé de 4 artistes: Lacey et Christa Jenkins, 2 soeurs, et deux de leurs amis d'enfance: Cameron et Liam (ce dernier étant également le petit-ami de Lacey).  Les deux soeurs sont les filles d'un célèbre musicien de rock et en ont souffert toute leur enfance.  Les relations étant tendues entre père et filles, elles ont toujours voulu se débrouiller seules et se faire un nom dans le monde de la musique sans passer par leur paternel.  Leur groupe a vraiment bien fonctionné pendant un temps mais, dernièrement, les ventes s'écroulent et le succès n'est plus vraiment au rendez-vous.  Pour remonter la pente, leur manager, Gerry, leur suggère la collaboration d'un autre groupe bien connu qui a également connu des déboires et a su remonter la pente, les Broken Skulls, composé de deux frères: Aaren et James Combs.  Quoi de mieux pour trouver des pistes?  Oui... sauf que le premier entretien entre les deux groupes est assez tendu.  James n'est pas d'accord d'aider ce groupe qui, pour lui, a déjà des facilités, alors que personne ne les a aidés, lui et son frère à s'en sortir quelques mois auparavant.  De plus, Lacey, qui a également un caractère fort, ne semble pas apprécier le ton hautain que prend James par rapport à son groupe.  L'ambiance électrique promet donc de grosses difficultés pour cette collaboration!  Pourtant, les deux meneurs des groupes devront bien s'accorder...  Heureusement, ils ont au moins un point commun: la musique!  En plus de ça, Lacey connait des déboires au niveau personnel...

     

    Les deux personnages principaux, Lacey et James, ont comme je l'ai dit, un caractère assez trempé qui nous amène de jolies réparties.  Leur entente va évoluer au fil du récit et c'est avec plaisir qu'on voit le rapprochement entre eux.  J'ai beaucoup aimé les relations fraternelles établies au sein des deux groupes. Liam est quant à lui un personnage qu'on apprécie que peu.  Les autres protagonistes sont moins développés et j'espère qu'on en apprendra un peu plus sur eux dans le tome suivant.

     

    L'auteure embarque ses lecteurs dans cet univers musical avec aisance.  Univers qui peut faire rêver par son côté "paillette" mais dont elle nous montre bien les côtés plus sombres (trahisons, faux-semblants, jalousies, coups-bas, ...).  C'est bien qu'elle nous montre aussi ce côté.  Ca rend le tout bien crédible.  J'ai apprécié aussi suivre l'histoire au travers de l'alternance de narration entre les deux personnages principaux.  Cela nous permet de bien ressentir leurs émotions, comprendre leurs pensées, bref, se sentir au plus près d'eux et vivre l'histoire à travers leur regard.

     

    Merci à mon partenaire, Evidence Editions, pour l'envoi de ce livre en service presse.  Cela fait longtemps que j'avais lu ce livre et j'avais complètement oublié d'écrire la chronique (lu en mars au tout début du confinement puis énormément de boulot avec mes enfants et ça m'est sorti de la tête).  Je m'en excuse auprès de mon partenaire! Merci également à l'auteure pour ce magnifique roman.  J'ai beaucoup aimé l'univers et j'espère pouvoir découvrir la suite ;)

     

    Chronique de l'album {Petite Feuille}

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Chronique du roman {Ahriman}

     

    Informations générales:

    Titre: Ahriman

    Auteur: Gwenn Aël

    Editeur: Evidence Editions

    Collection: Clair-obscur

    Date: 2020

    Langue: français

    Version: papier

    Pages : 408

     

    Lien vers Evidence Editions pour ce livre: cliquez ici pour découvrir le livre sur la boutique Evidence

     

     

    Présentation de l'éditeur:

    Alors que Toulouse sombre dans un déferlement d'intempéries inexplicables, le lieutenant Éliot Bénin est confronté à la plus sordide affaire de sa carrière. Des meurtriers aussi déterminés que sanguinaires s'inspirent des méthodes de l'Inquisition et de la mise à mort du Christ pour assassiner des hommes. Bénin ressent immédiatement le caractère hors norme de cette enquête qui le mènera, deux millénaires en arrière, au jour lointain où tout a réellement commencé : en l'an 33 après J-C...

     

    Extrait:

    " Brigade criminelle

    "Il n'avait pas le choix...  Elle était possédée"   Assis à son bureau, Eliot ressassait en boucle les paroles de la religieuse.Il avait juste la sensation à cet instant de se trouver dans un univers inconnu, presque terrifiant."

     

    Mon appréciation:     9.5 /10

     

    Mon commentaire:

     

    La couverture du roman nous montre un vieux livre (une bible?) et une chapelet, le tout sur fond très sombre et le titre est écrit en couleur rouge, ce qui annonce un roman sombre, comme le fond de la couverture...

     

    Toulouse, avril 2010.  La ville est en proie a une succession de meurtres inexpliqués et inexplicables mais, comme si l'horreur n'était pas suffisante, la météo devient capricieuse, passant d'une extrême à l'autre sur une même journée et les patients d'un hôpital psychiatrique s'agitent de manière inhabituelle et totalement incontrôlable.  Tout cela est louche et semble lié, même si l'esprit cartésien du lieutenant Eliot Bénin l'empêche de croire de prime abord à quelque chose d'inexplicable...

     

    Ce roman est haletant, du début à la fin.  L'auteure nous tient en haleine et nous distille toute une série d'indices, petit à petit, de manière contrôlée et très rythmée. Les personnages sont vraiment bien présentés. Les meurtres se succèdent et l'auteure ne nous épargne rien.  Les suspects se multiplient au fil de l'histoire qui va de rebondissement en rebondissement. L'horreur semble être à son apogée et pourtant, si le bien et le mal s'entre-mêlent, c'est parce que le fameux grimoire d'Ahriman semble avoir refait surface à Toulouse. Le passé et le présent sont étroitement liés.  Les rituels de l'Inquisition semblent être d'application dans ces meurtres sordides, et, bien pire, tout cela semble remonter à l'époque du Christ lui-même!  Comment le lieutenant va-t-il démêler toute cette histoire?  Il va devoir creuser, c'est certain; ouvrir son esprit, se confronter à des sectes, à des religieux, à des criminels. Une enquête vraiment compliquée!  Le mal semble rôder partout, parfois même plus proche qu'on ne le pense...  Et si le Mal n'était pas ce que l'on croit?  Comment l'inspecteur va-t-il démêler le Bien du Mal quand tout s'oppose, quand la religion et l'Eglise s'en mêlent et que chacune semble avoir pris son parti.  Je m'étais préparée à un final grandiose et je dois dire que l'auteure a répondu à mes attentes.  C'est carrément top.  Je m'étais posée plein de questions face à un personnage dont on avait parlé au début et je dois dire que j'y trouvé toutes mes réponses.  

     

    Un excellent thriller ésotérique fantastique, noir et intense.  

     

    Merci à mon partenaire, Evidence Editions, pour l'envoi de ce livre grâce au Crazy books day.  Merci également à l'auteure pour ce magnifique roman qui m'a tenue en haleine du début à la fin!

     

    Chronique de l'album {Petite Feuille}

    Pin It

    votre commentaire
  • Couverture:

    Chronique du roman {La fille qui lisait dans le métro}

     

    Mon appréciation:  7.5/10

     

    Mon commentaire:

     

    J'ai reçu ce livre par une ancienne collègue qui me l'a gentiment donné et que je remercie.  J'avoue que la couverture me tentait quand elle l'a proposé en don mais que je ne savais pas du tout de quoi cette histoire parlait et que je n'avais pas lu la quatrième de couverture.  En voyant cette couverture et ce titre, on peut croire que l'héroïne est la fille qui lisait dans le métro, mais il ne s'agit pas d'elle.  

    Cette histoire nous parle de Juliette, une agent immobilier.  Tous les jours, elle emprunte le même métro pour aller travailler et aime observer les gens qui se trouvent dans sa rame, souvent les mêmes d'ailleurs.  Elle aime imaginer leurs vies. Un jour, alors que son esprit est toujours dans le métro, son bureau lui semble bien terne.  Un autre jour, elle décide de descendre à la station précédant la sienne afin de marcher un peu.  En changeant ses habitudes, elle vient de changer sa vie mais ne le sait pas encore.  C'est alors qu'elle va se retrouver embarquée, elle ne sait pas bien comment, mais c'est ainsi, dans ce qui lui parait de prime abord un autre monde, peuplé de livres et dans lequel elle va totalement s'immerger auprès de personnages totalement loufoques mais auxquels elle va véritablement s'attacher.  Une mission va lui être confiée...

     

    Ce livre sort complètement de mes lectures habituelles.  J'ai pourtant pris du plaisir à le lire.  Ca me change (c'est d'ailleurs un peu le thème de ce livre, le changement, ça tombe bien!) . On se rend compte à la lecture que nos vies sont bien rythmées, qu'on fait tous souvent les mêmes gestes, on répète les mêmes actions, de jour en jour.  Le confinement a d'ailleurs permis à la plupart d'entre nous de s'en rendre compte.  Pour ma part, je l'avais déjà ressenti auparavant puisque je suis restée un bon moment à la moment avec mes problèmes de santé avant de reprendre le chemin du travail.  Bref, revenons-en au livre.  Je disais donc que les jours se ressemblent.  Pourtant, chaque petit écart, chaque décision, chaque chose que l'on fait différemment nous permet d'envisager la vie sous un autre angle, voire même de changer totalement le cours de notre vie.  C'est ainsi qu'on se rend compte de l'importance de nos faits et gestes sur la suite de nos vies.

     

    Vous comprendrez que ce petit roman pousse un peu à la réflexion même si, à première vue, il ressemble plus à u roman feel-good.  Bien entendu, la lecture occupe une place importante dans cette histoire qui est basée sur les livres.... ce qui n'est pas pour me déplaire, évidemment!

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Couverture:

    Chronique du roman {Marabel et l'épouvantable souhait}

     

    Mon appréciation:  8/10

     

    Mon commentaire:

     

    Dans ce tome, on retrouve la Princesse Marabel de Magikos qui a enfin regagné son royaume avec ses amis et son frère Marco.  Dorénavant, son père, le roi Matthew, et sa tante, autrefois exclue du royaume, la reine Mab, se sont réconciliés et partagent le trône.  Alors que la princesse commençait son discours aux créatures magiques, Ginèvre, la princesse de Norumbega et ennemie jurée de Marabel, prononce un souhait catastrophique pour le peuple, celui que la magie se répande partout dans Magikos.  Alors que le peuple commençait seulement à la redécouvrir, l'heure est grave.  Tous se mettent à souhaiter tout et n'importe quoi.  C'est ainsi que toute une série de catastrophes se déroulent sous les yeux ébahis de la princesse et que le Roi se retrouve plongé dans la coma.  Alors que même le Livre du Destin ne peut les aider, les souverains se dirigent vers le seul être susceptible de le faire: Vénéficus.  Or, Marabel n'a aucune confiance en lui, s'il accepte de le relever le défi, c'est qu'il manigance quelque chose!  Lucius, un ancien du royaume, la dirige vers Annona, une sorcière très ancienne et très puissante.  Pour lui, elle est la seule à puvoir les aider.  La seule solution pour se sortir de cet enfer est de la retrouver.  Cependant, certains obstacles risquent de se poser, comme, par exemples, le fait que Ginèvre soit obligée de les accompagner, elle et ses amis, car elle est la seule à pouvoir défaire son voeu; ou encore le fait que la dernière fois que la sorcière a été vue, c'était à Avallon...  Il faudra beaucoup de courage et de patience à nos jeunes amis pour que le royaume retrouve une vie normale!

    J'ai bien aimé le courage et la persévérance dont fait preuve Marabel pour sauver son père et son Royaume.  J'ai aimé aussi que les deux ennemies arrivent à s'associer pour parvenir à résoudre leurs problèmes respectifs.  Vénéficus est un vilain comme on les aime: un vrai méchant bien machiavélique!  Tandis que la sorcière du célèbre conte d'Hansel et Gretel n'est pas si méchante qu'on le croit: ce sont les enfants qui sont de vilains garnements!  J'ai aimé que ce conte soit revisité de cette manière.  J'aime bien aussi quand les auteurs prennent la liberté de transformer de célèbres méchants en victimes de personnes bien plus viles qu'eux...

    Bref, cette histoire de Marabel est encore très sympathique.  On reste dans l'univers magique et dans un schéma narratif de conte.  C'est très agréable à lire et correspond bien au public visé puisqu'il s'agit d'un roman jeunesse.

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires