• Chronique du roman {La mare au diable}

    Informations générales:

    Titre: La mare au diable

    Auteur: George Sand

    Editeur: Hachette

    Collection: Bibliothèque verte

    Pages: 191

    Date: 1933

    Langue: français

     

    Quatrième de couverture:

    Georges Sand excelle à dépeindre l'âme paysanne: intelligence fine, sentiments qui, pour s'exprimer dans une langue simple et naïve, n'en sont pas moins dignes d'être notés.  

    Tous les personnages de la mare au diable sont des paysans.  S'ils sont parfois idéalisés, ils ne cessent pas d'être ressemblants.  La vision poétique de l'auteur transforme les choses, elle ne les déforme pas.  

    Mieux encore, cette mare, la "Mare au Diable", n'est pas une fiction.  Elle existe dans la commune de Mers-sur-Indre, au milieu d'un bois qui jouissait, du temps de Georges Sand, d'une sinistre réputation.

     

    Extraits:

     "J'aime encore mieux cette simplicité de son âme que les fausses lumières de la vôtre; t si j'avais à raconter sa vie, j'aurais plus de plaisir à en faire ressortir les côtés doux et touchants, que vous n'avez de mérite à peindre l'abjection où les rigueurs et les mépris de vos préceptes sociaux peuvent le précipiter."

     

     " Germain avait un coeur de père aussi tendre et aussi faible que celui d'une femme.  La mort de la sienne, les soins qu'il avait été forcé de rendre ses petits, aussi la pensée que ces pauvres enfants sans mère avaient besoin d'être beaucoup aimés, avaient contribué à le rendre ainsi."

     

    Mon appréciation:  7.5 /10

     

    Mon commentaire:

    J'avais ce roman dans ma PAL depuis longtemps et ce challenge était l'occasion de le lire enfin!  J'ai lu au début de l'année un autre roman de l'auteur (La petite Fadette => chroniqué : ici ) que j'avais apprécié.  Du coup, je continue sur ma lancée.

    La mare au diable, c'est l'histoire d'un jeune paysan de 28 ans, veuf, nommé Germain.  Il vit, avec ses enfants, chez ses beaux-parents, qui l'aiment comme leur fils.  Depuis le décès de son épouse, il est inconsolable et porte le deuil.  Mais ses beaux-parents souhaitent le remarier. Cela ne pourra qu'être bénéfique pour toute la famille. Alors qu'il doit se rendre dans une contrée voisine afin de rencontrer une jeune veuve de son âge, Catherine - rencontre organisée, il escorte en même temps la petite Marie, une jeune fille du village, vers l'endroit où elle doit se rendre pour travailler.  L'amour se rendez-vous, mais pas vraiment là où il était attendu au départ.  Et Petit-Pierre, le fils de Germain, n'y sera pas étranger.

    C'est un classique jeunesse.  On sent que cette histoire date d'une autre époque.  Le langage est d'ailleurs nettement plus soutenu que dans tous les livres jeunesse que l'on peut lire actuellement.  Mais l'auteur nous explique tellement bien chaque moment de la vie paysanne que l'on s'y croirait.  D'ailleurs, cette histoire d'amour pourrait tout aussi bien se passer aujourd'hui, même si les moeurs ont bien changé depuis. L'histoire n'a rien de bien original en elle-même, si ce n'est la manière dont les descriptions sont faites. J'ai bien aimé la partie qui parle des livrées avant le mariage: des coutumes d'un autre temps qui nous sont étrangères mais qu'il est agréable de découvrir.  Ca m'a donné l'effet d'une reconstitution historique. Très intéressant!  Les relations entre les personnages sont assez fortes.  La famille est quelque chose de sacré et on sent tout l'amour et le respect qu'il y a dans cette famille en particulier, même si la vie est loin d'être facile tous les jours.

     

    Voici le quatrième roman que je lis cette année dans le cadre de mon challenge So Classic (4/10).

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Mai à 17:33

    Merci pour cette chronique qui en donne l'eau à la bouche de le lire, oui comme tu dis la famille dans le temps c'était très important, malheureusement avec les années ce lien pour certain n'est plus si important, en tout cas il a l'air d'être agréable à lire merci beaucoup et bravo pour la continuité de ton challenge so classic 

     

      • Jeudi 17 Mai à 18:37

        Merci!  J'essaie de m'y tenir ;)

    2
    cindy rielland
    Mercredi 16 Mai à 19:29

    Merci pour cette chronique

    3
    Eniwolf
    Jeudi 17 Mai à 18:47
    Toujours agréable de se replonger dans l'univers de George Sand... C'est plein d'honnêteté mélangé à un peu de naïveté... J'ai moins relu ce livre que la petite Fadette mais je ne dis pas que je ne me laisserai pas tenter..
    Quant à toi, prochaine étape pour l'année prochaine : François le Champi....
      • Jeudi 17 Mai à 18:54

        Je ne l'ai pas ce livre!  Par contre, j'en ai un paquet, de livres pour le challenge So Classic!  L'an prochain, je pense que je n'établirai pas de liste à l'avance.  Ce sera au gré de mes envies, mais toujours 10 livres à lire sur l'année pour le challenge.

        Et oui, c'est vraiment ça chez Georges Sand: honnêteté et naïveté, avec la nature en fond et les moeurs du 19è ;)

      • Eniwolf
        Jeudi 17 Mai à 19:20
        Je me faisais la même réflexion que ce serait plus sympa de faire le challenge sans se donner de liste car je trouve que ça donne de la contrainte et c'est dommage de contraindre la lecture..... Mais je continue le challenge quand même....
        Répondre
      • Vendredi 18 Mai à 17:45

        Oui, en fait j'en ai assez d'avoir tant de contraintes pour mes lectures.  Les SP plus tous les challenges, ça commence à faire beaucoup.  du coup, je n'ai plus le temps pour lire un livre papier au choix dans ma PAL...  Comme j'ai commencé l'année comme ça, je la terminerai, mais l'an prochain, + de libertés!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :