• Chronique du roman {Cosette}

    Informations générales:

    Titre: Cosette

    Auteur: Victor Hugo

    Editeur: Hachette

    Collection: Idéal-bibliothèque

    Pages: 183

    Date: 1956

    Langue: français

     

    Résumé:

    Cosette contrainte, en pleine nuit, d'aller chercher de l'eau pour les chevaux, à la source hors du village, dans les bois sombres... Cosette, privée de joujoux, privée même du droit de jouer, osant à peine s'arrêter devant la merveilleuse poupée exposée à la vitrine... Cosette, sans parent et sans espoir, se risquant contre toute raison, le soir de Noël, à glisser son misérable sabot au coin de la cheminée sans feu...

    Ces images célèbres sont celles d'une enfance malheureuse où cependant va poindre la joie. En ce soir de Noël surgira un inconnu en redingote jaune apportant à la petite fille délaissée plus de bonheur que n'en peut contenir son humble petit sabot.

     

    Extraits:

    "Cosette montait, descendait, lavait, brossait, frottait, balayait, courait, trimait, haletait, remuait des choses lourdes, et, toute chétive, faisait les grosses besognes.  Nulle pitié; une maîtresse farouche, un maître venimeux.

    La pauvre enfant, passive, se taisait." 

     

    Mon appréciation:  9 /10

     

    Mon commentaire:

    Il y a peu, j'ai lu Fantine pour ce challenge.  Vous pouvez trouver ma chronique en cliquant ici.  C'est donc tout naturellement que je poursuis avec Cosette, qui se trouvait dans ma bibliothèque et que j'ai déjà lu plusieurs fois quand j'étais petite. Ca m'a d'ailleurs semblé bizarre de le relire.  Tout me semblait si familier...  Tout coulait de source, même les tournures de phrases...

    Comme on l'avait vu dans le roman Fantine, cette dernière laisse sa fille Euphrasie, alias Cosette, aux mains des Thénardiers en pensant qu'elle y sera heureuse, sachant qu'elle-même devait retrouver du travail dans sa ville d'enfance et pensant revenir la chercher plus tard, car, à l'époque, être une mère célibataire était très mal vu.  Mais les membres de cette famille sont malhonnêtes et cruels. Cosette va devenir leur esclave (parents et filles la considèrent à peine comme un animal!).  Elle va devenir le souillon de la famille et devra les contenter en tous moments et faire toutes les basses besognes.  Comme tout enfant maltraité, elle se contente d'un rien pour jouer, même si, bien sûr, elle envie les filles de la famille qui sont si joliment habillées, soignées et ont de beaux jouets.  Un jour, un voyageur apparaît dans la vie de Cosette et va tout changer pour elle.  Il va devenir son bienfaiteur.  Il lui offrira notamment une magnifique poupée qui rendra les filles Thénardier jalouses puis achètera Cosette à cette famille maltraitante afin de l'en soustraire. On ne le nomme jamais dans l'histoire, mais on se doute qu'il doit s'agir de Jean Valjean qui honore sa promesse envers Fantine.

    Un roman dans la lignée du précédent: très bien écrit, avec des descriptions précises.  Ce tome est le deuxième de la saga " Les Misérables ".  Il dépeint habillement la vie au XIXè siècle et la condition des enfants orphelins ou abandonnés.  Ce format jeunesse est idéal pour permettre aux jeunes de découvrir cette oeuvre classique si connue avec plaisir et sans trop de difficultés.  Quelques images, en couleur et en noir et blanc, agrémentent le fil des pages pour rendre l'histoire d'autant plus agréable à lire.

      

    Voici le cinquième roman que je lis cette année dans le cadre de mon challenge So Classic (5/10).

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Eniwolf
    Vendredi 18 Mai à 18:04

    Que je comprenne bien Fantine et Cosette sont des extraits des Misérables.... Et du coup faudrait lire Jean Valjean pour avoir lu les Misérables en entier ?

      • Vendredi 18 Mai à 18:48

        En fait, il y a cinq tomes:

        Fantine

        Cosette

        Marius

        L'idylle de la rue Plumet et l'épopée rue Saint-Denis

        Jean Valjean

        J'ai juste les deux premiers tomes.  Et j'ai aussi un livre qui s'intitule "Gavroche", qui à mon avis est une partie de Marius (ou alors c'est ce tome, qui porte un autre nom dans la version jeunesse que j'ai...)  Je ne sais pas trop bien, je verrai quand je le lirai...

    2
    cindy rielland
    Vendredi 18 Mai à 19:33

    Merci pour la chronique

    3
    Vendredi 18 Mai à 20:42

    Magnifique chronique, étant petite j'avais carrément les misérables que je dois encore avoir dans mes livres qui était très gros une magnifique histoire j'aime beaucoup lire ou regarder en film 

     

      • Samedi 19 Mai à 09:28

        Oui, c'est vrai que c'est un incontournable.  Par contre, je ne l'ai jamais lu en entier.  J'espère trouver  un jour les autres parties que je n'ai pas ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :