• Chronique du roman {Le fils de Poséidon - T2}

    Chronique du roman {Le fils de Poséidon - T2}

    Informations générales:

    Titre: Le fils de Poséidon - L'oracle

    Tome: 2

    Auteur: Marie Magnenet

    Editeur: Sharon Kena

    Date: 17 octobre 2017

    Format: e-book

    Pages:  184 pour la version imprimée

    Langue: français

     

    4ème de couverture:

    Chronique du roman {Le fils de Poséidon - T2}

     

    Extrait:

     " - Dans la légende, la nymphe Leucé fut enlevée par Hadès, explique le vieillard.  Alors qu'elle cherchait à s'enfuir, il la transforma en un superbe peuplier argenté pour la garder éternellement vers lui.  L'arbre, placé à l'entrée des enfers est porteur de vie et de mort: quiconque touche son écorce se verra absorbé par lui tandis que ses fruits se gorgent du flux vital.  On raconte qu'une seule graine pourrait ramener un homme du tombeau à condition de l'administrer dans les spet heures suivant la mort.

    Sa dernière phrase m'arrache un frisson.  Une graine.  C'est tout ce dont j'ai besoin pour sauver Leuce.  Elle, dont le nom est si proche de celui de la nymphe.  A supposer, bien sûr, que toute cette histoire recèle une once de vérité, ce dont je doute absolument.

    Je me laisse aller en arrière et m'allonge dans l'herbe, le regard perdu dans le ciel où des échardes roses s'accrochent aux bras sombres des ténèbres.

    -Des légendes, je murmure. Rien de plus.

    -Vous n'en seriez pas si sûr, jeune homme.  Si vous aviez vécu ce que j'ai vécu.  Si vous aviez vu ce que j'ai vu.  Toute une vie ne suffirait pas à vous raconter toutes les étrangetés et les splendeurs que j'ai eu l'honneur de contempler."

     

    Mon appréciation:   8.5 /10

     

    Mon commentaire:

    Vous pouvez retrouver la chronique du tome 1 : par ici 

    Tout d'abord, parlons de la couverture:  on y découvre une jeune femme, de dos, et toujours ce tatouage.  On se doute de qui elle peut-être et c'est avec hâte qu'on a envie de lire cette suite. Suite qui parle d'Achéron, bien plus que de Leuce.  Pour rappel, Achéron est l'ami d'enfance de Leuce, la fille du roi Atlas, devenue femme du nouveau roi, Mélanos, contrainte et forcée, puisque Poséidon l'a reconnu.  Mais Mélanos est un usurpateur et Achéron compte bien le prouver.  Après avoir été battu et laissé pour mort par Mélanos, Achéron se reconstruit en Grèce et compte bien retrouver sa belle. Dans ce but, il part à la recherche de l'Oracle et ses révélations vont transformer le jeune homme qui part immédiatement en quête d'une arme construite directement par le dieu Héphaïstos.  Grâce à cette arme, et à une autre arme secrète, il va se joindre à l'armée Grecque et combattre leur ennemi commun: Mélanos!  Une bataille qui semble perdue d'avance, mais rien n'est jamais figé...

    J'ai beaucoup apprécié ce deuxième tome, plus dans l'ambiance "Grèce Antique", avec les dieux, les enfants des dieux, les guerres en bateaux, l'Oracle, les prédictions, les armes différentes de celles de nos jours.  Cette partie est moins basée sur la romance, même si elle toujours présente (c'est tout de même la base de l'histoire: Achéron se bat pour retrouver Leuce!), mais davantage sur le combat que mène Achéron pour retrouver sa force, en découvrir davantage sur lui-même et ses origines, et, par la même occasion, récupérer sa belle.

    J'ai hâte de voir ce que nous réserve l'auteure pour la suite, que j'attendrai avec impatience, car, dans ce deuxième tome, elle m'a embarquée avec ses protagonistes dans ce combat.  Un univers que j'aime et qui a su me convaincre! 

    Je remercie les éditions SK pour ce superbe livre reçu en SP, ainsi qu' Aurélie Lavallée, directrice des SP et l'auteure pour cette suite à la hauteur de ce que j'attendais ;)

     

    Chronique de {Mystica - T1}

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Cindy Rielland
    Mercredi 8 Novembre à 06:23

    Merci pour la chronique

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :