• Chronique du roman {Croc-Blanc}

     

    Informations générales:

    Titre: Croc-Blanc

    Auteur: Jack London

    Editeur: Hachette

    Collection: Le livre de Poche

    Pages: 313

    Date: 1987

    Langue: français

     

    Résumé:

    Chronique du roman {Croc-Blanc}

     

    Extrait:

     "Au bout d'un moment, il s'écarta de sa mère et se mit à ramper précautionneusement vers la tente la plus proche.  Il était poussé par une curiosité vitale, par ce besoin de savoir et d'agir qui lui permettrait de se forger sa propre expérience."    p105 

     

    Mon appréciation:  9/10

     

    Mon commentaire:

    Ce roman était le dernier de mon challenge So Classic de l'année 2017.  Il me tenait à coeur de le lire car c'était une des quelques histoires que mon papa m'avait lues quand j'étais enfant.  Je me rappelais d'un loup devenu chien mais c'est à peu près tout ce dont je me souvenais, et le plaisir partagé d'un temps de lecture.  C'est donc sans appréhension aucune que me suis lancée dans cette dernière lecture classique de l'année.

    Au départ, on suit une meute de loups, et plus spécialement une louve en particulier et deux loups.  Il s'agit de la future maman de Croc-Blanc et de son futur père (l'autre loup sera vaincu, bien entendu).  Puis, on assiste à la naissance du petit louveteau gris qui deviendra bien vite orphelin de père.  On le suivra alors dans ses débuts dans le Grand-Nord, au coeur de la forêt avec sa maman, où il apprendra les bases qui feront de lui un loup.  Mais un jour, sa maman se dirige vers un camp d'humains, et Croc-Blanc - appelé ainsi par la suite - se sent obligé de la suivre, car il a encore besoin d'elle pour s'épanouir, même s'il est tiraillé par l'appel de la forêt.  Quand sa maman est vendue à d'autres humains, il retrouve tout naturellement sa forêt, où il va être confronté à une terrible famine.  Mais il s'en sortira toujours et finira par rejoindre les hommes et venir prêter allégeance à son premier maître.  C'est ainsi que Croc-Blanc choisira de revenir vers les humains.  Après un certain temps et de très nombreuses périodes difficiles pour lui dans le Grand-Nord avec un groupe de chiens qui le houspillent sans cesse et un maître certes présent mais indifférent et qui n'hésite pas à lever le gourdin de temps en temps pour se faire obéir, il passera aux mains d'un second maître, qui lui ne sera plus indifférent envers ce chien loup, mais deviendra l'un de ses pires cauchemars.  Cet homme à moitié fou va transformer Croc-Blanc en un animal de foire, l'humilier et le traîter en moins que rien.  Jusqu'au jour où son troisième maître viendra le délivrer des mains de cet infâme et cruel homme-animal.  Ce troisième maître sera celui qui lui apportera enfin un peu de bonheur, celui qui lui donnera l'amour et le réconciliera avec le genre humain en lui donnant enfin justice et tendresse.

    J'ai beaucoup aimé voir évoluer le personnage de Croc-Blanc.  On le voit se façonner à son milieu.  C'est dans un tel roman que l'on mesure toute l'importance de l'environnement sur les êtres.  Dans le Nord, l'univers est hostile et les divers personnages le sont aussi. C'est la loi du plus fort qui règne en maître.  Dans le Sud, au contraire, le climat est plus favorable et les gens sont plus accueillants.  Il en va de même pour Croc-Blanc, qui selon l'endroit où il vit et les personnages qui l'accompagnent, évoluera de diverses manières.  J'ai bien sûr aussi aimé son dernier maître, Weedon Scott.  Il est celui qui l'a délivré et a osé affronter l'infâme qui le conduisait droit vers l'enfer.  Il est celui qui lui a rendu goût à la vie: un homme bon.

    On sent que l'auteur a vécu dans le Grand-Nord.  Il sait de quoi il parle.  Les paysages sont décrits de manière plutôt poétique alors que les situations peuvent revêtir un caractère d'une violence inouïe.  On pourrait croire que l'on va s'ennuyer alors que l'on part en aventure avec un loup, mais il n'en est rien.  On a guère le temps de souffler.  Tout s'enchaîne assez rapidement et de manière continue.  Les paysages sont décrits de manière subtile et tout en poésie alors que les événements s'enchaînent.  La vie y est dépeinte dans toute sa simplicité: elle est belle et sa loi est simple. L'évolution du personnage de Croc-Blanc est totalement en adéquation avec ce qu'il vit ce qui rend tout cela très cohérent.  

    En bref, un roman que je suis vraiment contente d'avoir redécouvert!  Une chouette lecture qui donne envie de me relancer dans le challenge pour l'année 2018.

     

    Chronique du roman {L'ami retrouvé}

     

     

     

     

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Cindy Rielland
    Mercredi 3 Janvier à 12:30

    Merci pour cette chronique

      • Mercredi 3 Janvier à 20:07

        Avec plaisir ;)

    2
    Mercredi 3 Janvier à 12:55

    merci pour la chronique j'adore les films même si parfois dur

     

      • Mercredi 3 Janvier à 20:07

        Je n'ai pas vu le film, par contre...

    3
    Eniwolf
    Mercredi 3 Janvier à 19:15

    Je sais que j'avais adoré ce livre, mais tu vois, l'histoire que j'en ai retenue c'est celle du film (de WD) qui ne se passe pas tout à fait comme ça.... Du coup, me voilà bien, il va falloir que je le relise ^^

     

    Sinon, du même auteur et dans la même veine, tu as l'appel de la forêt qui relate le processus inverse.....

      • Mercredi 3 Janvier à 20:09

        Je n'ai pas vu le film.  Mais oui, faudra que tu le relises alors ;)

        Et j'ai lu aussi L'appel de la forêt, il y a quelques mois, toujours pour le challenge So Classic

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :