• Chronique du roman {Projet Cornelia}

    Chronique du roman {Projet Cornelia}

    Informations générales:

    Titre: Projet Cornelia

    Tome: 1 - Afflictions

    Auteur: Denis Labbé

    Editeur: Sema diffusion

    Collection: Sema'gique

    Date: 14 avril 2017

    e-book

    Pages: 300 pour la version papier

    Langue: français

     

    Quatrième de couverture:

    Chronique du roman {Projet Cornelia}

     

    Extrait:

    "Après cette découverte, l'atmosphère s'était soudain rafraîchie. La moindre erreur pouvait coûter cher.  Nous avions failli en faire les frais.  En nous amusant comme les ados que nous étions, nous avions oublié que ce monde était dangereux.  Impitoyable.

     

    Mon appréciation:  8/10

     

    Mon commentaire:

    J'ai découvert que ce roman est un spin-off d'une autre série, Les Marcheurs.  Je n'ai pas lu cette autre série, mais je dois dire que cela ne porte pas du tout préjudice à la lecture.

    Dans cette saga post-apocalyptique, nous découvrons nos deux personnages principaux, Cornelia et Jean-Michel, deux ados qui doivent lutter pour leur survie au coeur d'une France décimée et peuplée de zombies, appelés dans ce livre des errants.  Au départ, ils étaient en excursion et le foyer de l'épidémie s'est justement déclaré sur le lieu de leur séjour. Ce premier tome est vécu au travers des yeux de Cornelia, qui est donc notre narratrice et nous décrit son histoire un peu à la manière d'un journal intime.  On la suit dans cette jungle qu'est devenue la France.  En effet, les zombies sont redoutables: ils s'adaptent à une vitesse impressionnante et peuvent développer des compétences affolantes.  De quoi maintenir en alerte nos protagonistes dans un climat tendu et haletant... Aussi surprenant que cela puisse paraître pour nos jeunes, ils se retrouvent en situation de guerre dans un pays en ruines.  La difficulté de rester en vie est d'autant plus grande que les errants ne sont pas les seuls "prédateurs" qu'ils vont rencontrer.  En situation de crise, l'homme est souvent son propre ennemi...  Dans ce roman, c'est encore bien le cas.  Cornelia et Jean-Michel devront se méfier de tout et de tout le monde.  L'horreur est omniprésente et ils doivent constamment rester sur leurs gardes afin d'assurer leur survie.  Heureusement qu'ils peuvent compter l'un sur l'autre.  D'ailleurs, leur amitié naissante est une de leurs principales forces.  Leur seul but dans la vie?  Retrouver les personnes qu'ils aiment, en espérant les retrouver vivants et sains et saufs...  Mais leur parcours sera semé d'embûches.

    J'ai beaucoup apprécié cette lecture. L'auteur la rend addictive par son caractère haletant et surprenant.  Le monde de zombies dans lequel nos héros évoluent n'est pas pour me déplaire.  On n'a guère l'habitude de lire ce genre de romans.  Les zombies, c'est plutôt à la télévision qu'on les rencontre.  En tous cas, j'en ai rarement lu, personnellement; par contre, j'adore suivre tout un tas de séries télé ou de films qui traitent de ce sujet. D'ailleurs, il serait probablement adaptable en film, ce roman... Je dois avouer que ce livre est bien construit, rythmé, sombre et intense, avec en plus une petite touche d'humour qui allège le côté tragique et un beau début d' amitié qui prouve que tout n'est pas perdu pour le genre humain, même si l'auteur met bien en évidence toutes les dérives humaines. Tout ceci donne vraiment envie de lire le deuxième tome.  

     

    Je remercie Southest Jones, Alicia Alvarez et Séma éditions pour la confiance qui m'a une nouvelle fois été témoignée lors de l'envoi de ce roman en service presse dans le cadre de notre partenariat.

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Octobre à 20:58

    Merci pour cette chronique 

    2
    Cindy Rielland
    Mercredi 31 Octobre à 13:39

    Merci pour cette chronique

      • Mercredi 31 Octobre à 17:12

        Je t'en prie, c'est toujours avec plaisir ;)))

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :