• Chronique du roman {Huit minutes de soleil en plus}

     

    Chronique du roman {Huit minutes de soleil en plus}

     

     

    Informations générales:

    Titre: Huit minutes de soleil en plus

    Auteur: Sébastien Théveny

    Editeur: Auto-édition

    Date:  7 mai 2019

    Format: numérique

    Pages: 198 pour la version brochée

    Langue: français

     

    Présentation de l'éditeur:

    Quand la volonté est plus forte que la mort. Jules a treize ans et il est condamné. Atteint de mucoviscidose, il sait qu’un jour tout doit finir. Or Jules a un rêve: rencontrer son idole de toujours, Roger Federer. Pour cela, il est prêt à braver toutes les épreuves. Seul à seul avec son père, Jules va tenter de se rendre, à vélo, jusqu’à Wimbledon. Il sait que le Maestro du tennis mettra bientôt un terme à sa carrière. Dans son cœur, c’est cette année… ou jamais! Ce road-trip sera aussi, pour le père et le fils, le moyen d’apprendre à se retrouver, à panser les blessures et les non-dits du passé… Un voyage initiatique et rédempteur, entre un père et son fils, face à l’inexorable.

     

    Extrait:

    " - Papa, j'aimerais qu'on aille, tous les deux, à Wimbledon... à vélo!

    (...)

    - Tu as raison p'pa.  Ca va plus vite en voiture ou en train.  Seulement, ça n'a rien d'un défi!

    - Un défi?  Tu veux te prouver quoi?

    (...)

    - JE voudrais juste me battre contre moi-même.  Me prouver que je suis capable de faire ça, au moins une fois, à l'occasion de cet événement spécial qui compte beaucoup pour moi.  J'aurai peut-être plus d'autres occasions..."

     

    Mon appréciation:   8 /10 

     

    Mon commentaire:

     

    Je remercie l'auteur de m'avoir contactée afin de lire son livre en service presse en avant-première.  J'ai accepté avec plaisir cette lecture qui sort de mes habitudes.  Vous savez que j'aime varier mes lectures, c'était une bonne occasion.  

     

    La couverture nous montre un petit garçon débordant de vie, qui joue avec son ballon et avec un vélo en arrière-plan.  Le soleil nous montre la positivité de la situation (en tous cas, c'est ce que je perçois).

     

    Dans son roman, l'auteur nous raconte l'histoire de Jules et Paul, un garçon atteint de mucoviscidose et son papa.  Jules est un petit gars plein de vie, malgré sa maladie.  Comme le temps lui est compté et qu'il en est conscient, il profite à fond de chaque moment et est souvent très positif.  Il est fan de Roger Federer et a un rêve un peu fou: celui d'aller voir son joueur favori en finale de Wimbledon, en parcourant la distance en vélo avec son papa.   De Béthune, en France, jusqu'à Wimbledon, il y a une petite trotte mais Jules veut tout donner et se dépasser pour vivre son rêve pleinement.  Ce voyage en tandem, c'est aussi l'occasion pour le binôme de resserrer les liens un peu troubles qu'il y a entre eux, de mettre à plat tous les non-dits et ainsi de se rapprocher.

      

    Ce livre, c'est une vraie leçon de vie.  L'auteur nous parle de la maladie et nous montre que, malgré tout, la volonté de vivre et d'aimer est forte.  Dès la naissance de Jules,  cette famille a eu une épée de Damoclès au-dessus de la tête.  Il a fallu la gérer.  Chacun l'a fait à sa manière, en plus ou moins de temps.  C'est ça aussi, la vraie vie...  On a parfois du mal à accepter ce qui nous tombe dessus et c'est bien plus tard qu'on se rend compte de tout le positif que la situation peut avoir amené.  L'auteur nous relate bien cela.  On sent qu'il s'est bien renseigné sur son sujet, la maladie mais aussi les à-côté.  L'auteur doit être fan de tennis, ce qui n'est franchement pas mon cas.  Du coup, j'ai moins aimé les longues explications tennistiques, mais je conçois bien que cela devait apparaître dans le roman puisque c'est la passion du petit Jules. C'est au travers des récits des deux protagonistes, relatés dans des carnets, que l'histoire est racontée.  Cela permet au lecteur de bien ressentir les sentiments de chacun.  Grâce à ces carnets, nous ressentons l'espoir, l'amour filial, le dépassement de soi, les aléas de la maladie mais aussi les tensions dues aux non-dits.  Les personnages sont attachants et bien présentés, aussi bien le petit gars courageux et débordant d'énergie que son papa à qui il faut bien du courage aussi pour livrer ses erreurs à son fils.  Ce roman est authentique et bouleversant.  Pourtant, il est loin d'être larmoyant et se veut avant tout positif et porteur d'espoir. C'est avant tout une belle leçon de vie.

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Eniwolf
    Mercredi 22 Mai à 20:41
    Un thème pas très joyeux de prime abord mais que tu dépeins comme une belle leçon de vie... Très intéressant... Le titre est également très positif.... Je garde l'idée en tête... Merci pour ce partage, comme toujours !
    2
    Lundi 27 Mai à 08:12

    Oui, c'est une belle leçon de vie, mais attention, le sujet reste triste...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :