• Informations générales:

    Titre: La petite Fadette

    Auteur: Georges Sand

    Editeur: Hemma

    Collection: Livre Club jeunesse

    Pages: 156

    Date: 1992

    Langue: français

     

    Résumé:

    La petite Fadette a bien mauvaise réputation: n'est-elle pas un peu sorcière?  Elle connaît le secret des herbes qui guérissent, elle ne craint pas les feux follets; et puis elle est vilaine, malicieuse, espiègle, toujours suivie par son boiteux de frère...  Aussi ne l'aime-t-on pas au village; Landry et Sylvain Barbeau, les jumeaux, pas plus que les autres.  Un jour, pourtant, Fadette rend service à Landry.  en échange, elle lui fait promettre de la faire danser...

     

    Extrait:

     "Aussi, moi, je ne suis pas comme ceux qui disent: voilà une chenille, une vilaine bête; ah! qu'elle est laide! il faut la tuer!  Moi, je n'écrase pas la pauvre créature du bon Dieu, et si la chenille tombe à l'eau, je lui tends une feuille pour qu'elle se sauve.  Et à cause de cela, on dit que je suis sorcière, parce que je n'aime pas à faire souffrir une grenouille, à arracher les pattes d'une guêpe et à clouer une chauve-souris vivante sur une branche.  Pauvre bête, que je lui dis, si on doit tuer tout ce qui est vilain, je n'aurais pas plus que toi le droit de vivre."

     

    Mon appréciation:  8.5 /10

     

    Mon commentaire:

    Ce roman est le premier de mon challenge So Classic de l'année 2018.  

    Cette histoire nous parle de Landry et Sylvain Barbeau, des jumeaux qui, lorsqu'ils sont séparés à l'âge de 14 ans, ne savent pas surmonter cette épreuve de la séparation.  C'est Sylvain, nommé aussi Sylvinet, le plus faible des deux, qui en souffre le plus.  Pourtant, Landry a difficile aussi, mais il ne le montre pas.  Il veut faire le fort.  Alors que son frère s'enfonce dans une dépression, Landry, au travail dans la ferme voisine, fait tout pour qu'on soit satisfait de lui.  Il ne vient en visite voir son frère qu'une fois par semaine, ce qui semble insurmontable à celui-ci.  Un jour, Sylvain n'est pas là lorsque son frère arrive.  Directement, il a un mauvais pressentiment et s'en va à sa recherche.  Mais celle-ci s'éternise : aucune trace de son jumeau.  Alors qu'il croise Fanchon, la petite Fadette - surnommée ainsi car elle est la petite-fille de la vieille sorcière du village, Madame Fadet - il lui promet de lui octroyer ce qu'elle voudra quand elle le voudra en échange de ce qu'elle sait à propos de l'endroit où est disparu son frère. 

    Une année passe, et Landry se retrouve de nouveau en situation critique.  Cette fois, la petite Fadette, déçue car il ne l'a même pas remerciée l'an précédent, n'accepte de l'aider qu'à une condition: qu'il danse avec elle toute la journée le lendemain lors de la fête annuelle de la Saint Andoche.  Bien sûr, sans réfléchir aux conséquences, il accepte.  Mais ce jour-là, il avait prévu de danser avec la belle Madelon, celle qu'il porte dans son coeur depuis déjà quelques temps.  Tiendra-t-il sa promesse, au risque d'être la risée du village?  Car oui, c'est bien connu, la petite Fadette est aussi une sorcière, tout comme sa grand-mère!

    Un roman mystérieux, sur la vie à la campagne, les coutumes d'autrefois, les clivages sociaux, la sorcellerie et autres croyances de ce temps.  Un roman où la gémellité, l'amitié, l'amour, l'honnêteté, le respect de la nature et de l'autre sont à l'honneur. L'amour est présenté sous diverses formes: amour fraternel, amour gémellaire possessif et exclusif, amour secret et interdit et enfin amour accompli, grâce à la puissance des sentiments et à la volonté de faire changer les mentalités.  Car il lui en a fallu, de la volonté et du caractère, à la Petite Fadette, pour enfin se faire accepter au village et dans les coeurs de ceux de qui elle voulait être proche et pour se faire accepter dans la famille de celui qu'elle aime. Une véritable battante qui se moque de ce qu'on pense d'elle, passe au-delà et arrive à construire sa vie comme elle l'entend.

    Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup apprécié la lecture de ce roman aux us et coutumes d'un autre temps qui nous permet de nous promener avec les protagonistes en pleine nature.  Une histoire qui est en fait comme un rite initiatique où chacun grandit en apprenant chaque jour davantage sur soi.

     

     

    Voici le premier roman que je lis cette année dans le cadre de mon challenge So Classic (1/10).

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    Informations générales:

    Titre: Paradis blanc

    Auteur: Louise Decoster

    Editeur: Montadori

    Collection: Nous Deux passion

    Pages: 125

    Date: 2017

    Langue: français

     

    Présentation de l'éditeur:

    Née sur l'ile d'Ouessant, Angèle est une jeune ornithologue que la passion des oiseaux habite entièrement. Toute dévouée à ses recherches, à ses voyages d'exploration, elle en a oublié sa vie de femme. La disparition soudaine de sa mère, la découverte d'un carnet secret bouleversent ses certitudes et la mènent au bout du monde, en quête d'un homme bien mystérieux. Son père. Dans un paysage de neige et de glace, là où règne la nuit, elle s'en va découvrir le sens de ses jours...

     

    Extrait:

    "Lorsqu'il a ouvert la porte, il terminait de reboutonner sa chemise.  Mon regard s'est planté sur la zone de peau encore à nu. J'ai ouvert la bouche pour commencer à réciter mon discours, mais les mots sont restés coincés.  J'ai levé les yeux vers ceux de Josselin, espérant y trouver quelque secours. Son regard brûlait d'un feu qui m'a déstabilisée.  Tout s'est ensuite passé très vite.  Je me suis retrouvée clouée contre le mur de la chaumière, j'ai senti les pierres entre mes omoplates.  J'ai lâché le roman et il a rebondi sur les carreaux de ciment.  Les bras bloqués le long du corps, je ne quittais pas Josselin des yeux.  Je respirais comme une biche effrayée, mais ne faisais pas un geste pour le repousser.  En réalité, je n'avais pas peur de lui.  La seule dont j'avais peur en cet instant, c'était moi.  Il a jeté un oeil discret par la fenêtre en direction du poulailler de Babette, et m'a emmenée dans la chambre." 

     

    Mon appréciation:    7 /10 

     

    Mon commentaire;

    Dans cette histoire, on part avec Angèle sur les traces de son père.  Angèle est adulte et elle vient de perdre sa mère.  Bouleversée, elle ressent un terrible sentiment de solitude en s'apercevant du vide que ce départ lui provoque.  La voilà orpheline et c'est ainsi qu'elle se plonge dans un carnet où sa mère a laissé ses mémoires.  Une manière pour elle de partager encore quelques moments avec la défunte.  Mais ce cadeau laissé par sa maman lui apprend an fait que son père n'est pas celui qu'elle a toujours connu...

    Alors qu'elle part en exploration vers le Grand Nord dans le cadre dans son travail, elle pourrait bien apprendre à découvrir ce père qui a bouleversé sa mère et lui a fait connaître la passion, le grand Amour.  Et si ce père n'était pas à la hauteur de ses espérances?  Son nouveau compagnon, qui est aussi son patron, va lui permettre cette rencontre.  Un voyage vers les pays froids dans lequel on embarque volontiers.  Mais également un voyage vers les origines de la jeune femme.

    Une lecture bien sympathique.  Je la lis en hiver, sous une bonne couette et devant un bon feu qui réchauffe: tout à fait de circonstance au vu de ce roman qui se lit très facilement et rapidement.

     

    Voici ma quatrième lecture dans le cadre du challenge des auteurs francophones organisé par ma partenaire Artistiquement Notre. (4/10)

     

    Pin It

    6 commentaires
  • Et voici le RDV désignant

    LE fan en OR du blog.  

     

     

     voir l'article mis à jour ici

     

    Le fan en or du blog de ce lundi

     

     

    Merci à toutes pour vos participations sur le blog ♥♥♥

    En une semaine, le blog a été envahi de vos commentaires ♥  Du coup, voici déjà un nouveau fan en or cette semaine!

     

    Et voici donc ce que le tirage a décidé pour ce nouveau fan en or (j'ai changé la couleur de mes petits papiers, j'en avais assez de mes papiers oranges, donc maintenant, ce seront des rouges ^^)

    Tirage effectué par mon fils:

      

    Le fan en or du 15 janvier 2018 

     

    *

    *

    *

     

    Le fan en or du 15 janvier 2018

     

     

     

    Toutes mes félicitations, Eniwolf!

    Te revoilà fan en or du blog pour la 3ème fois consécutive  yes

     

    Tu peux choisir ton MP préféré dans ceux que je propose sur le blog :

     

     Les MPs maison

     

    Merci à tous et toutes de votre participation au fan en or du blog!  

    Je rappelle que tout commentaire sur le blog vous donne une chance d'être tiré au sort!

    Et que c'est relancé dès maintenant winktongue

     

     

    Pin It

    6 commentaires
  • La citation de la semaine

    "Bien sûr, il y a des risques.  Mais le risque, c'est ce qui épice la vie." 

    Haruki Murakami.

    Pin It

    5 commentaires
  •  

    Extraits choisis de ma lecture

    {Paradis Blanc}

    de Louise Decoster

     

    Lecture terminée, la chronique suivra ;)

     

    " Abasourdie, Angèle garde les mains serrées sur le combiné.  Son cerveau refuse d'intégrer l'information.  Comment accepter une telle nouvelle?  Elle est désormais orpheline et un terrible sentiment d'abandon la dévaste, mais surtout, elle est incapable de savoir ce qu'elle doit faire.  L'absence de frère et soeur se fait plus que jamais sentir.  Qui appeler?  Elle a besoin de parler... En titubant, elle descend les quelques marches qui la séparent d'Héloïse. "     p18

     

     

    "Je me suis sentie obliger de préciser :

    - Ce n'est pas de la grande littérature, vous savez.  J'aime bien ces petits romans faciles.  Ca me distrait.

    - Vous aimez lire, c'est l'essentiel, a-t-il déclaré, en reposant le livre."     p36

     

    "Lorsqu'il a ouvert la porte, il terminait de reboutonner sa chemise.  Mon regard s'est planté sur la zone de peau encore à nu. J'ai ouvert la bouche pour commencer à réciter mon discours, mais les mots sont restés coincés.  J'ai levé les yeux vers ceux de Josselin, espérant y trouver quelque secours. Son regard brûlait d'un feu qui m'a déstabilisée.  Tout s'est ensuite passé très vite.  Je me suis retrouvée clouée contre le mur de la chaumière, j'ai senti les pierres entre mes omoplates.  J'ai lâché le roman et il a rebondi sur les carreaux de ciment.  Les bras bloqués le long du corps, je ne quittais pas Josselin des yeux.  Je respirais comme une biche effrayée, mais ne faisais pas un geste pour le repousser.  En réalité, je n'avais pas peur de lui.  La seule dont j'avais peur en cet instant, c'était moi.  Il a jeté un oeil discret par la fenêtre en direction du poulailler de Babette, et m'a emmenée dans la chambre."     p50

     

     

    Extraits du livre {Paradis Blanc}

    Pin It

    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires