• Extraits du roman "L'enfant de poussière"

     

    Voici plusieurs extraits (5) choisis de ma lecture

    {L'enfant de poussière}

    de Patrick K. Dewdney

     

    Lecture en cours, la chronique suivra bien vite ;)

     

    " Noue étions comme cul et chemise, toujours à fourrager ensemble ici ou là.  Je n'avais pas tardé à remarquer que, en dépit du nombre d'enfants qui vivaient à la Cuvette, Driche ne comptait parmi eux aucun véritable ami et vivait en réalité dans son petit cercle familial.  J'appréciais ses manières franches comme elle appréciait les miennes.  Elle savait que j'avais vlé et s'en fichait royalement.  Au contraire, elle trouvait que j'avais eu du cran, ce qui était pour moi un bol d'air frais, tant je m'étais habitué aux moralisations de mes amis de la ferme.  Nous nous vouions une admiration réciproque, moi pour sa pugnacité téméraire, et elle pour mon esprit aiguisé."     p64

     

    "Les leçons de Nahirsipal n'avaient rien de professoral : il ne m'accablait pas sous une stricte autorité, n'attendait pas de moi que je mémorise d'interminables listes et ne me punissait pas lorsque j'échouais. Le Jharraïen partait du principe que la connaissance viendrait de la pratique, et que le désir de plaire serait un bien meilleur éperon que la crainte de la baguette. Il m'encourageait à faire mes propres constats, quitte à les corriger par la suite, et je me découvris grand plaisir à passer du temps en sa compagnie."     p202

     

    "Corne-Brune rougeoyait à l'horizon, le seul chez-moi que j'avais jamais eu.  Je songeai à Brindille, Merle, Cardou, la veuve, et Driche et mes amis des clans."  p303

     

    "Toute vie est une vie, du moucheron, au cheval, au sériphe. [...] Aucune vie ne veut s'éteindre et aucune vie ne vaut mieux qu'une autre. C'est la vérité la plus cruelle qu'un homme puisse comprendre et, crois-moi, je mesure mes mots."     p439

     

    "Il venait de saisir la nuance entre le courage et l'obstination. C'est la liberté. Pour être courageux, il faut être libre. Alors que l'obstination appartient aux esclaves, et à ceux qui ne voient pas leurs propres chaînes."    p395

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Cindy Rielland
    Mardi 7 Août à 17:50

    Merci pour cette extraits

    2
    Eniwolf
    Mardi 7 Août à 18:20
    p. 202 est une belle leçon de pédagogie.... Bizarrement ça ne m'étonne pas que tu l'aies sélectionnée...
    Les autres semblent empreintes de belle philosophie... Hâte d'avoir ton avis....
      • Mercredi 8 Août à 13:26

        Hé, hé ;)  En même temps, ça correspond assez à ma manière d'être ;)

    3
    Mardi 7 Août à 22:22

    Merci pour ces extraits

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :