• De nouveaux extraits du livre "Les bottes rouges" de Fleur Hana

    Premier extrait proposé dans le coin des extraits littéraires

     

    Voici de nouveaux extraits de ma lecture :

    "  Les bottes rouges " de Fleur Hana.

     

    " Quand on fait face à la perte d'un membre de la famille, c'est intéressant de voir la manière dont chacun apprivoise la vie d'après.  Il y a notre existence d'avant, où on se comporte en immortel, considérant comme acquis le fait d'être vivant et de respirer.  Et puis il y a l'après, quand on réalise qu'il suffit d'un rien pour que ces acquis nous échappent et nous glissent entre les doigts.  On tente désespérément de les retenir, une seconde trop tard."  p13

     

    "J’ai conscience d’avoir l’air d’une no-life en demandant

    cela mais le fait est que je n’aime pas l’idée de laisser ma

    moto sans surveillance entre les mains d’un inconnu. C’est

    complètement stupide et irrationnel, mais c’est tout ce qui me

    reste qui me rattache vraiment à mon frère. Et même si je n’y

    connais absolument rien en mécanique et que je ne risque pas

    de me rendre compte s’il fait n’importe quoi, l’idée de rester

    dans le coin me rassure.

    — Tant que tu ne traînes pas dans mes pattes… me répond-

    il en installant la moto dans un espace libre, toujours

    en souriant.

    Je prends le temps d’observer les lieux. Il y a du cambouis

    et des copeaux de métal partout sur le sol. Aucun doute sur le

    fait que le ménage n’est jamais fait si ce n’est pour pousser les

    copeaux dans un coin avec un balai. Je le sais car un gros tas

    de ces petits ressorts brillants occupe un bout de mur, avec le

    balai encore là. En déco, on n’échappe pas aux traditionnels

    calendriers proposant des vues imprenables sur l’entrejambe

    de bimbos siliconées et très peu vêtues. Il y a bien sûr des motos,

    en kit pour la plupart, mais aussi la Yamaha de la dernière

    fois. Je ne résiste pas et, comme le propriétaire n’est pas là, je

    me permets de m’approcher un peu."  p78

     

    " Il éclate de rire et je me laisse aller à l’accompagner. Je

    me sens étrangement à l’aise avec lui. Je ne sais toujours pas

    comment il s’appelle parce qu’il n’a pas donné son prénom à

    son garage, comme c’est souvent le cas, et il ne porte pas l’un

    de ces bleus de travail avec le patch nominatif brodé sur la

    poitrine. Mais je me sens bien avec cet inconnu. Et le silence

    s’installe. Celui que je ne cherche pas à combler parce qu’il ne

    me dérange pas. Je l’observe d’un oeil distrait travailler sur la

    jante voilée. Seul le cliquetis des outils trouble notre mutisme.

    J’en oublie l’inconfort de mon siège improvisé et l’odeur entêtante

    du cambouis. C’est lui qui finit par rompre la trêve tacite :

    — Pour les égratignures, faudra me laisser ta miss un autre

    jour je n’ai pas pu t’avoir un créneau aujourd’hui.

    — Ok, pas de souci.

    Je note qu’il se souvient du nom de la moto, ça me fait plaisir.

    Je sais déjà que je demanderai à nouveau de rester dans le

    coin. Je ne suis pas vraiment passionnée par ce qui se passe, je

    réalise cependant que je suis dans mon élément."  p80

     

    " - La vie n’est pas construite sur des théories, petite soeur,

    mais sur la pratique. Dans les faits, tes parents te donnent la

    vie et de quoi la réussir. Ce que tu fais de ce qu’on t’a offert

    dépend ensuite uniquement de toi. Si tu veux voir ce cadeau

    comme une condamnation à mort, c’est toi qui gères, mais je

    doute que ça te permette de profiter à fond."  p 154

     

     

    De nouveaux extraits du livre "Les bottes rouges" de Fleur Hana

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Sabrina Laroche
    Samedi 25 Avril 2015 à 13:58

    Coucou, merci pour ces extraits ma belle.

    Je veux absolument lire ce livre tu as super bien choisi les extraits .

    J'adore Fleur Hana ces livres sont super 

    passe un bon samedi ma belle <3

    2
    Samedi 25 Avril 2015 à 14:11

    Oui, c'est vrai que ces livres sont géniaux!  J'adore son style!  Elle est incomparable.  Comment mettre les mots justes sur des sentiments de la vie de tous les jours....  En bref, j'adore! <3

    3
    Sabrina Laroche
    Samedi 25 Avril 2015 à 16:03

    normalement si j'ai aucun imprévu 

    se soir je commence Rose L'embaumeur de Montmartre de Fleur 

    la couverture est sublime 

    4
    Aurore666
    Samedi 25 Avril 2015 à 16:27
    Oh la chance!!!! Il a l'air trop bien aussi celui-là!!!! :-D
    5
    Sabrina Laroche
    Samedi 25 Avril 2015 à 17:25

    Je ne pourrais pas dire le contraire ma belle.

    j'ose a peine ouvrir le livre 

    6
    Sylvie Bar
    Samedi 25 Avril 2015 à 18:41
    Ce n est pas mon style de lecture en tant normal mais des beaux extraits
    7
    Dimanche 26 Avril 2015 à 11:01

    Alors Sabrina, tu l'as commencé????

    Sylvie: perso, je ne lis pas non plus ce genre de lectures que je qualifie d'un peu trop "tragique", mais j'avais tout de même envie de découvrir comment Fleur avait traité le sujet, et franchement ça vaut le coup!  Je lisais plutôt ce genre d'histoires quand j'étais ado, mais là, j'ai plus besoin de choses qui me font rire ou m'évader que pleurer, lol!

    8
    Sabrina Laroche
    Dimanche 26 Avril 2015 à 12:42

    Non pas eu le temps hier soir.

    Mais je mis met dès cette après-midi 

     

    9
    Dimanche 26 Avril 2015 à 13:03

    ok, tu me tiens au courant de ce que ça donne????

    10
    Sabrina Laroche
    Dimanche 26 Avril 2015 à 13:27

    Pas de problème ma belle je te dirais quoi 

    11
    Lundi 27 Avril 2015 à 17:04

    Super!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :