• Chronique du roman {Syrli, de Meagan Spooner}

    Chronique du roman {Syrli, de Meagan Spooner}

     

    Informations générales:

    Titre: Syrli

    Auteur: Meagan spooner

    Tome: 1

    Editeur: Milan

    Collection: Macadam

    Traducteur: Guillaume Fournier

    Version française

    Pages: 352

    Date: 16 janvier 2013

     

    4ème de couverture:

    "Dans un monde normal, Syrli pourrait être une jeune fille comme les autres. Aller au lycée. Tomber amoureuse. Se disputer avec ses parents… Mais Syrli ne vit pas dans ce monde-là. Son monde est en lambeaux, l’humanité ne tient qu’à un fil. Une seule ville a réchappé de la destruction, protégée du chaos extérieur par une barrière d’énergie. Pour fonctionner, elle est alimentée par l’énergie vitale dégagée par certains adolescents aux pouvoirs particuliers : les renouvelables. Syrli serait des leurs, mais refuse d’être réduite à une simple batterie humaine. Une seule issue : la fuite."

     

    Extrait:

      Ma respiration me donnait l'impression de résonner comme un cri. Je roulai sur le ventre et couvris le feu avec de la terre comme j'avais vu Oren le faire.  Il s'éteignit avec un chuintement de protestation.

    Alors que des images résiduelles de flammes s'imprimaient en bleu et blanc sur ma rétine, les hurlements changèrent de tonalité.  Ils devinrent des hululements, des cris, auxquels vinrent se mêler des glissements de cailloux.  Ils avaient vu mon feu s'éteindre.  Ils savaient maintenant que je ne dormais plus.  Je bondis sur mes pieds.  Cours de toutes tes forces en faisant le moins de bruit possible.  Traverse un cours d'eau.  Ne les laisse pas se rapprocher. J'abandonnai mon sac.  Il ne ferait que me ralentir.  Je pourrai toujours revenir le chercher plus tard.  

    J'entendis Nixe sur mes talons.  Le sang grondait à mes oreilles.  Un éclat de rire s'éleva au loin, aigu et hystérique." 

     

    Mon appréciation: 10/10

    Chronique du roman {Syrli, de Meagan Spooner}

     

    Mon commentaire:

    Cela fait plusieurs jours que j'ai terminé ma lecture.  Il m'a fallu prendre le temps et du recul pour accuser toutes les émotions générées par ce livre.  

    J'ai vraiment été transportée dans ce monde original créé de toute part par l'auteure. La plume de l'auteure est agréable, fluide et facile à lire. Le livre est partagé en trois parties, toutes aussi riches les unes que les autres.

    Dans la première partie, on rencontre Syrli, jeune adolescente appelée pour la Collecte- sorte de rituel de passage où la magie est recueillie. En effet, celle-ci sert d'énergie et alimente le dôme protecteur de sa ville.  En effet, le reste du monde a été complètement ravagé par les guerres et sa ville est la seule qui compte encore des gens civilisés, même si elle est complètement froide et aseptisée et si  tout est réglé, prévu.  En-dehors, les êtres qui y vivent sont considérés comme des monstres, qui sont d'ailleurs cannibales.  Mais, lors de la Collecte, elle comprend qu'elle serait une Renouvelable.  Or, ceux-ci sont exploités par les architectes - qui sont en fait des dirigeants dictateurs-  pour nourrir le dôme.  

    On entre dans l'histoire à cent à l'heure.  C'est petit-à-petit que l'on comprend le fonctionnement de ce monde.  Cela ne m'a nullement dérangée, que du contraire.  Mais j'imagine que des personnes qui ne sont pas habituées à lire des dystopies pourraient être un peu perturbées. Pour ma part, j'ai beaucoup apprécié ce rythme soutenu imposé par l'auteur dès le départ.

    Dans la seconde partie, Syrli s'échappe de l'endroit où elle est détenue et exploitée -grâce à l'aide de Chris- et s'enfuit en dehors du dôme où elle espère retrouver son frère, Basil et d'autres Renouvelables.  Mais elle sera pourchassée et le monde extérieur s'avère être réellement sombre et effrayant.  C'est à ce moment que l'on fait connaissance de deux nouveaux personnages, Nixe, puis plus tard Oren.  

    Ici aussi, on n'a guère le temps de souffler.  Syrli commence à comprendre pas mal de choses et évolue positivement au niveau de son comportement.  Elle prend de l'assurance et est surtout bien aidée par Nixe et Oren.  

    Dans la dernière partie, tout se met en place.  On fait les liens, on comprend les diverses situations et personnages et surtout, on en veut davantage...  

    Au niveau des personnages, mon préféré a sans aucun doute été Oren, ce jeune garçon sauvage, peu causant, immergé dans le monde extérieur, qui a été fidèle a Syrli du début à la fin.  

    Ce premier tome de la trilogie dystopique est une belle entrée dans ce monde vraiment original, mêlé de magie et de haute-technologie.  Complètement innovant!

    En bref, ce livre a été pour moi un réel coup de coeur.  Déjà à la base, la dystopie est mon genre de lecture préféré, mais j'avoue qu'ici, l'effet de surprise par rapport aux éléments créés par l'auteure m'a vraiment séduite.  

    Je ne peux que vous conseiller cette lecture si vous êtes fan du genre!

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Sylvie Bar
    Lundi 22 Février 2016 à 18:06
    J'ai difficile pour ma part avec les dystopies et pourtant j'aime beaucoup les films comme hunger games ou divergent. Mais, je dirais à tester l'histoire m'a l'air fort attractive
      • Lundi 22 Février 2016 à 18:12

        Perso, j'ai adoré, mais bon, évidemment, si tu n'es pas fan de dystopie, ça reste à voir.  Ceci dit, dans celui-ci, ça mêle aussi la magie et des créatures peu ordinaires....  Et ça, je pense que c'est plus ton genre ;-)

    2
    Sylvie Bar
    Mercredi 24 Février 2016 à 13:52

    Oui, en effet vu que j'aime la fantasy

      • Mercredi 24 Février 2016 à 17:14

        oui, oui c'est pour ça que je le disais... sarcastic

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :