• Chronique du roman {Poil de Carotte}

    Informations générales:

    Titre: Poil de Carotte

    Auteur:  Jules REnard

    Editeur: Le Soir

    Collection: La bibliothèque du Soir

    Date: 2003

    Pages: 157

    Langue: français

      

    Présentation de l'éditeur:

    Style franc et portrait peu amène d'une petite bourgeoisie de village caractérisent ce roman d'une enfance maltraitée.  Pris entre la méchanceté de madame Lepic, sa mère, et la bonté teintée d'hypocrisie de monsieur Lepic, son père, peu soutenu par ses aînés mais chéri par son vieux célibataire de parrain, le petit Poil de Carotte du titre subit son triste sort puis trouve les moyens et le courage de lutter. Les courts chapitres dialogués de l'ouvrage ont de quoi séduire les plus jeunes mais offriront aussi matière à réfléchir, rire et se révolter aux autres.  Le drame d'une famille désunie du temps passé trouve ici à s'exprimer sans détours théoriques, ni grand tralalas analytiques.

    Pascale Hauburge, "Le Soir".

     

    Extrait:

    "Poil de Carotte n'aime pas les amis de la maison. Ils le dérangent, lui prennent son lit et l'obligent à coucher avec sa mère. Or, si le jour il possède tous les défauts, la nuit il a principalement celui de ronfler. Il ronfle exprès, sans aucun doute.
    La grande chambre, glaciale même en août, contient deux lits. L'un est celui de M. Lepic, et dans l'autre Poil de Carotte va reposer, à côté de sa mère, au fond.
    Avant de s'endormir, il toussoute sous le drap, pour déblayer sa gorge. Mais peut-être ronfle-t-il du nez? Il fait souffler en douceur ses narines afin de s'assurer qu'elles ne sont pas bouchées. Il s'exerce à ne point respirer trop fort.
    Mais dès qu'il dort, il ronfle. C'est comme une passion.
    Aussitôt, Mme Lepic le pince entre deux ongles, jusqu'au sang, dans le plus gras d'une fesse. Elle a fait choix de ce moyen."

     

    Mon appréciation:  8/10

     

    Mon commentaire:

    J'ai lu ce livre en décembre 2019.  Je suis un peu en retard pour le chroniquer mais il faisait partie de deux challenges: 

    Ce livre est lu dans le cadre du challenge de la rentrée de ma partenaire Artistiquement Notre ;)  Il s'agit du septième livre lu.  

    (7/10)

    Chronique de deux tomes de la saga {Molly Moon}

      

    Ce livre est également lu dans le cadre de mon challenge So Classic 

    et est aussi le 7ème. (7/10)

     

     

    Poil de Carotte est un roman autobiographique qui parle donc de l'auteur, lui-même, de son enfance maltraîtrée.  Il a baptisé son personnage François Lepic qui est surnommé "Poil de Carotte" à cause de ses cheveux roux et qui vit au sein d'une fratrie de trois enfants dont il est le cadet.  Poil de Carotte vit dans une famille bourgeoise.  Il a de nombreuses tâches à faire à la maison et sa mère lui donne toujours celles qu'il juge les plus ingrates, volontairement.  Elle n'hésite pas à le brusquer, voire à le corriger physiquement.  Elle ne l'aime pas et lui rend la vie dure. Le reste de sa famille - son père, son frère Félix et sa soeur Ernestine - assistent  à cette situation dans l'indifférence la plus totale... Sa vie est un enfer et, pourtant, ce gamin mal-aimé a un coeur tendre et est assez sensible. Au fur et à mesure des années, il arrive, par la ruse, à s'en détacher.

    L'auteur nous le présente à travers diverses aventures et situations à la fois drôles, cocasses, émouvantes voire carrément tristes.   Même si la lecture de ce roman ne peut que nous marquer et nous faire bondir face à tant de maltraitance, il faut se remettre dans le contexte de l'époque.  A ce moment, les enfants étaient régulièrement corrigés et l'adulte avait toute autorité sur l'enfant.  A l'heure actuelle, il ne fait aucun doute que de tels parents auraient rapidement eu les services sociaux sur le dos.

    L'auteur a réussi l'exploit d'écrire une histoire bouleversante avec beaucoup d'humour et même d'ironie. Cette histoire, littérature jeunesse classique, a été écrite en 1929 et est régulièrement étudiée en mileu scolaire. Elle est découpée en nombreux chapitres très courts, présentés à la manière de saynettes de théâtre, qui permettent aux jeunes de bien visualiser chaque scène de manière précise. Le récit, écrit au présent, le rend plus vivant. Les thèmes de la famille, de la maltraitance, de l'école d'autrefois sont abordés et peuvent être facilement exploités par la suite en classe.

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Eniwolf
    Dimanche 26 Janvier à 21:15
    Lu il y a bien longtemps... Une relecture ne me ferait pas de mal....
    Dans le style ça me fait un peu penser à Langue de vipère avec la Folcoche.... La parentalité était un drôle de concept à cette époque......
      • Mercredi 29 Janvier à 15:41

        Oui, on peut le dire...  Heureusement que ça a changé de nos jours...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :