• Chronique du roman {Marabel et l'épouvantable souhait}

     

     

    Couverture:

    Chronique du roman {Marabel et l'épouvantable souhait}

     

    Mon appréciation:  8/10

     

    Mon commentaire:

     

    Dans ce tome, on retrouve la Princesse Marabel de Magikos qui a enfin regagné son royaume avec ses amis et son frère Marco.  Dorénavant, son père, le roi Matthew, et sa tante, autrefois exclue du royaume, la reine Mab, se sont réconciliés et partagent le trône.  Alors que la princesse commençait son discours aux créatures magiques, Ginèvre, la princesse de Norumbega et ennemie jurée de Marabel, prononce un souhait catastrophique pour le peuple, celui que la magie se répande partout dans Magikos.  Alors que le peuple commençait seulement à la redécouvrir, l'heure est grave.  Tous se mettent à souhaiter tout et n'importe quoi.  C'est ainsi que toute une série de catastrophes se déroulent sous les yeux ébahis de la princesse et que le Roi se retrouve plongé dans la coma.  Alors que même le Livre du Destin ne peut les aider, les souverains se dirigent vers le seul être susceptible de le faire: Vénéficus.  Or, Marabel n'a aucune confiance en lui, s'il accepte de le relever le défi, c'est qu'il manigance quelque chose!  Lucius, un ancien du royaume, la dirige vers Annona, une sorcière très ancienne et très puissante.  Pour lui, elle est la seule à puvoir les aider.  La seule solution pour se sortir de cet enfer est de la retrouver.  Cependant, certains obstacles risquent de se poser, comme, par exemples, le fait que Ginèvre soit obligée de les accompagner, elle et ses amis, car elle est la seule à pouvoir défaire son voeu; ou encore le fait que la dernière fois que la sorcière a été vue, c'était à Avallon...  Il faudra beaucoup de courage et de patience à nos jeunes amis pour que le royaume retrouve une vie normale!

    J'ai bien aimé le courage et la persévérance dont fait preuve Marabel pour sauver son père et son Royaume.  J'ai aimé aussi que les deux ennemies arrivent à s'associer pour parvenir à résoudre leurs problèmes respectifs.  Vénéficus est un vilain comme on les aime: un vrai méchant bien machiavélique!  Tandis que la sorcière du célèbre conte d'Hansel et Gretel n'est pas si méchante qu'on le croit: ce sont les enfants qui sont de vilains garnements!  J'ai aimé que ce conte soit revisité de cette manière.  J'aime bien aussi quand les auteurs prennent la liberté de transformer de célèbres méchants en victimes de personnes bien plus viles qu'eux...

    Bref, cette histoire de Marabel est encore très sympathique.  On reste dans l'univers magique et dans un schéma narratif de conte.  C'est très agréable à lire et correspond bien au public visé puisqu'il s'agit d'un roman jeunesse.

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :