• Chronique du livre {Sept jours pour vivre}

    Chronique du livre {Sept jours pour vivre}

    Informations générales:

    Titre: 7 jours pour vivre

    Auteur: Valérie Capelle

    Editeur: Jouvence

    Format: papier

    Pages: 315

    Date: 11 octobre 2017

    Langue: français

     

    Présentation de l'éditeur:

    « Tu vois, Antoine, là y a deux coquelicots qui se touchent. Ils se prennent dans les bras pour danser... »

    Que feriez-vous si vous appreniez qu'l ne vous reste que quelques jours à vivre, et si une inconnue vous invitait dans sa maison de campagne pour vous apprendre à respirer ? Antoine, lui, ne réfléchit pas longtemps. Après avoir prévenu son associé, il quitte tout pour rejoindre Andernos, dans le sud-ouest de la France, avec ses peurs et son avenir en suspens.

    Rythmé par l'improvisation quotidienne et porté par le regard écarquillé d'un petit garçon devant un champ de coquelicots, c'est à vous, finalement, que ce livre posera la plus grande question... Et si vous n'attendiez pas l'irréversible pour commencer à vivre ?

    Un roman généreux et authentique, un outil puissant d'accompagnement.

     

    Extrait:

    " -De quoi avez-vous envie, Antoine?

    - De vivre.

    - De vous dépêcher de vivre en accumulant les actions en tous sens ou de vivre vraiment?

    - Qu'est-ce que vous entendez par "vivre vraiment"?

    - Etre présent dans chaque instant.  Présent à l'intérieur de vous, totalement."

     

    J'en ai choisi un pour cet article, mais pouvez en retrouver plein d'autres dans ma partie "extraits littéraires".  Voici les liens:

    Série 1 : par ici

    Série 2 : par là

    Série 3 : de ce côté

     

    Mon appréciation:   10/10

    Mon commentaire:

    Tout d'abord, je tiens à remercier la masse critique de Babelio et la maison d'édition Jouvence pour la découverte de ce magnifique livre.  Je tiens également à remercier l'auteure pour ce moment magique passé en compagnie de ses personnages.

    Commençons tout d'abord par la couverture.  Nous y découvrons les silhouettes d'un adulte et d'un enfant qui se déplacent dans un champ de coquelicots et nous y voyons aussi un papillon qui vole. On imagine un roman où la nature prend toute son importance.

    Sept jours pour vivre... une semaine avant la mort, donc...  Dès le titre, on pense être fixé sur la tragédie de ce roman.  Et si ce n'était pas une tragédie, mais plutôt une ouverture sur la vie.

    Quand Antoine apprend sa condamnation, il est au départ bouleversé. C'est un architecte reconnu qui vit à cent à l'heure.  Puis, il rencontre Paulette qui va l'inviter et dont l'empathie va le bouleverser.  Alors, quand elle lui propose de venir séjourner dans sa seconde résidence à Andernos, il n'hésite pas et sait que c'est ce qu'il doit faire: la suivre.  Il décide de tout léguer à son collègue. Petit à petit, il apprend à accepter la fatalité et va prévenir Pierre, son meilleur ami, qui est photographe, de l'imminence de sa mort.  Celui-ci le rejoint immédiatement en laissant tomber tout son train-train quotidien.  D'autres personnages viennent rythmer cette aventure comme par exemple Jacques, un ami peintre de Paulette et son petit-fils Matthieu dont l'innocence de la jeunesse ne peut que nous bouleverser par sa justesse. Mais aussi la petite fille de ses rêves qui l'aide dans son chemin d'acceptation.

    Ce roman, c'est une véritable ode à la vie.  C'est un moment de lecture puissant, une remise en question incroyable, un tsunami pour le coeur.  Bouleversant, mais pas dans le mauvais sens du terme, non, pas du tout; il est bouleversant de justesse.  C'est un retour à l'essentiel.  Le temps de ce roman, on oublie tous ses soucis.  On oublie tout et en même temps on vit pleinement l'instant avec Antoine et ses amis.  On a nous-mêmes envie de réapprendre à profiter de chaque instant, de chaque petit bonheur, comme le fait un enfant. On retrouve les valeurs essentielles comme l'amitié, l'empathie, la tendresse, le fait de s'émouvoir de toutes les petites choses de la vie, la positive attitude. J'ai été profondément touchée par ce roman.  Je pense qu'il restera ancré en moi pour longtemps.  D'ailleurs, je suis certaine que je le relirai un jour.  La plume de l'auteure est fluide, et elle arrive à nous parler d'un sujet si délicat que la mort en en dégageant une infinie tendresse et une légèreté qui en font plus qu'un coup de coeur, carrément un coup d'âme ♥.

    A lire absolument!!! ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 31 Mars 2018 à 13:19

    merci pour cette chronique 

      • Dimanche 1er Avril 2018 à 15:42

        avec plaisir

    2
    Cindy Rielland
    Samedi 31 Mars 2018 à 14:03

    Merci pour cette chronique 

      • Dimanche 1er Avril 2018 à 15:43

        Je t'en prie smile

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :