• Chronique du livre {Ma femme... ce monstre}

     

    Informations générales:

    Titre: Ma femme... ce monstre

    Auteur:  Cristal Cossey

    Editeur: Evidence Editions

    Collection: Electrons libres

    Date: 20 janvier 2018

    Langue: français

    Pages: 296 pour la version papier

    Version: e-book

     

    Présentation de l'éditeur:

    Rien ne prédestine ce charmant jeune homme, militaire, à rencontrer celle qui va le détruire durant presque trente ans. Obligé de l'épouser seulement quelques mois après l'avoir rencontré, il endosse une paternité qui n'est pas de son fait. Nous sommes dans les années quatre-vingt. Elle n'aura de cesse de le frapper, l'humilier, le bafouer, salir le nom et la position sociale qu'il lui apporte. Sur fond d'alcoolisme et de sexualité salace et scabreuse avec des amants de passage, des "baltringues", cette femme va tenter de l'entraîner dans cette vie dépravée. Jamais il ne tombera dans ce précipice, au grand désespoir de Hyacinthe. Bien qu'il essaie de parler de ce qu'il vit, des coups, des blessures, dont il gardera à jamais les blessures psychologiques, dès qu'une personne intervient afin de le sortir de cet enfer, la seule réponse qu'il peut fournir est "Ce n'est pas de sa faute". Faudra-t-il attendre qu'elle attente à sa vie pour qu'il sorte enfin de cet abîme ?

     

    Extrait:

    "Quel spectacle désolant! MA femme est affalée dans le canapé balbutiant des insanités autant à ses parents, à nos enfants, qu'à moi-même qu'elle n'a pas revu depuis plus de six mois.  Je vois bien sa déchéance.  Qu'est-ce que je peux faire?  Je l'ai tirée vers le haut depuis tellement d'années qu'à présent, je n'ai plus la force de l'aider.  Emotionnellement, je risque de sombrer.  Je sais pertinemment qu'au plus profond d'elle-même, c'est ce qu'elle désire.  Mourir à cause de tout ce qu'elle me fait subir, à cause d'elle, sous les coups d'une telle violence qu'elle distribue?  Certainement pas!"

     

    Mon appréciation:     7/10

     

    Mon commentaire:

    Ce roman a tout d'un thriller psychologique et dramatique.  Mais pourtant, ce n'en est pas un.  C'est un témoignage, ce qu'on pourrait qualifier de fait divers.  Il s'agit donc d'une histoire vraie, réelle, malheureusement pour cet homme et les enfants...  Cet homme, c'est Pierrick, un jeune homme de bonne famille, militaire de carrière, qui a tout pour réussir dans la vie.  Il rencontre Hyacinthe lors d'une soirée et quelques mois plus tard, elle lui annonce qu'elle est enceinte de lui.  Par principe, il va l'épouser.  Je dis bien par principe, car dès le départ, c'est très clair, il ne l'aime pas: elle l'a piégé et il n'a eu d'autre choix que de devenir père malgré lui.  En effet, Hyacinthe est le genre de fille à chercher un homme friqué qui pourra l'entretenir toute sa vie.  Cependant quand il l'épouse, il ne se rend pas compte qu'il va s'engager dans une relation plus que malsaine. Cette femme, ce monstre, va le démolir complètement en le maltraitant physiquement et psychologiquement et en s'en prenant même à ses enfants.  Malgré le soutien qu'il peut avoir de la famille, elle a une emprise psychologique totale et sa tendance perverse et narcissique fait qu'elle arrive à le manipuler à chaque fois qu'il fois qu'il tente de s'en aller et de reprendre sa vie en mains.

    Je dois avouer qu'au départ, j'ai vraiment eu du mal à entrer dans ma lecture et j'ai même hésité à m'arrêter car je n'arrivais pas à ressentir de l'empathie pour Pierrick qui ne fait que se plaindre de sa situation mais qui l'a quand même bien acceptée.  Dès le début, il savait que cette femme était une manipulatrice.  D'accord, il l'épouse par principe, mais pourquoi ne s'est-il pas barré en courant quand il s'est rendu compte que leur premier enfant n'était finalement pas de lui?  Non, au lieu de ça, il lui laisse l'occasion de retomber enceinte -ok elle manipule encore- mais il tombe dans le piège alors qu'il connait sa tendance perverse!  Par contre, au fur et à mesure de ma lecture, j'ai commencé à ressentir une haine incroyable envers cette femme qui finalement n'en est pas une!  Comment peut-on être humain et avoir un tel comportement?  Ca me révoltait de plus en plus en avançant dans le livre. Evidemment, l'alcool et les drogues aidant, elle ne pouvait pas être maître d'elle-même...  "Ce n'était pas sa faute" , comme le dit Pierrick à plusieurs reprises comme pour la couvrir de ses méfaits. Et, là,  je me suis dit que finalement, le témoignage étant livré après coup par Pierrick, cet homme meurtri, ça semblait logique qu'il crache sa haine de cette femme dès le départ...  Donc, j'ai commencé à ressentir ce que je n'arrivais pas à ressentir au début: de l'empathie pour cet homme et une rage inimaginable envers Hyacinthe.  Mais j'étais encore plus révoltée pour les enfants.

    Le message délivré par ce livre est puissant.  La maltraitance conjugale, même si elle est plutôt méconnue dans le sens femme-homme, est inadmissible.  Il en va de même pour la maltraitance envers les enfants.  Il est difficile de s'éloigner de ce genre de personne qui ne se sent bien que par le fait qu'elle détruit les gens autour d'elle.  Pourtant, si on veut survivre, c'est ce qu'il faut faire: partir et le plus vite, c'est le mieux.  Il faut arrêter de leur chercher toutes sortes d'excuses et partir, même sous la menace!  C'est vital!  

    Je dirais que, dans l'ensemble, j'ai donc "apprécié" ce livre.  Heu, je mets apprécié entre guillemets car le sujet n'est pas un sujet que l'on apprécie, mais vous saisissez ce que je veux dire...  Je pense que j'aurais été encore plus touchée par la lecture, et ce dès le début, si le travail sur les émotions et la progression de celles-ci avait été plus creusé.  Par contre, je suis contente d'avoir poursuivi ma lecture car l'intensité des faits va crescendo et on ne peut pas y rester indifférent; c'est impossible!

      

    Merci à mon partenaire, Evidence Editions, pour l'envoi de ce livre en service presse et la découverte de l'auteure, que je lis pour la première fois.

     

    Chronique de l'album {Petite Feuille}

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Cindy Rielland
    Vendredi 9 Novembre à 19:39

    Merci pour cette chronique

    2
    Vendredi 9 Novembre à 20:41

    Merci pour cette chronique 

     

      • Dimanche 11 Novembre à 13:15

        Je t'en prie ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :