• Chronique de la BD {Exodus Manhattan -T1}

     

    Informations générales:

    Titre: Exodus Manhattan

    Tome : 1

    Scénario: Nykko

    Illustrations: Bannister

    Editeur: Glénat BD

    Collection: Grafica

    Format: papier

    Pages: 54

    Date: 2 mai 2018

    Langue: français

     

    Quatrième de couverture:

    Chronique du livre {Exodus Manhattan -T1}

     

    Extrait:

    Chronique du livre {Exodus Manhattan -T1}

     

    Mon appréciation:   8/10

     

    Mon commentaire:

    Tout d'abord, je tiens à remercier la masse critique de Babelio et la maison d'édition Glénat pour la découverte de ce magnifique livre, le premier de ce dyptique.

    Commençons tout d'abord par la couverture: elle donne le ton.  Avec de belles couleurs, Manhattan en fond, une voiture un brin futuriste et deux personnages, un homme et une femme, armés.  Nous imaginons donc très vite vers quel type de scène nous allons tendre.

    Nous suivons donc les policiers Leto Wolf et Hana Yamashirogumi dans leur boulot, qui est de faire régner l'ordre dans une cité dévastée.  Effectivement, Manhattan n'est plus que l'ombre d'elle-même après avoir subi les dégradations climatiques, dont la montée des eaux, une surpopulation croissante et des clivages sociaux de plus en plus importants.  C'est dans ce contexte que l'on découvre donc nos deux protagonistes, qui doivent résoudre un meurtre, même si la Venka Corp n'a pas l'air décidé à les laisser mener cette enquête!  Cette bande dessinée est construite à la manière d'un roman policier dystopique.  Un nouveau "paradis" est promis aux habitants, mais les plus riches uniquement pourront en bénéficier, ce qui, bien sûr, ne fait qu'accroître la colère de la population qui se laisse entraîner par un genre de secte, "La New Cruzade".  On perçoit bien le message que les auteurs ont voulu nous faire passer: l'humanité et ses excès pourraient bien être la cause de la déchéance planétaire...

    Dès le départ, on a l'impression d'être embarqué dans un film.  Les décors, le rythme de l'histoire, les ambiances, la colorisation, ...; tous ces points ont été mûrement réfléchis par Nikko et Bannister, en atteste du superbe making-off proposé en fin de livre.  C'est un véritable bonus qui nous permet de mieux cerner l'univers imaginé par les auteurs et la manière dont leur projet a été mené.  Très riche!

    Un premier volet qui nous laisse sur notre faim.  Reste maintenant à découvrir ce qui va se passer dans la suite.

     

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 31 Mai à 20:06

    Merci pour cette chronique 

    2
    cindy rielland
    Vendredi 1er Juin à 09:52

    Merci pour cette chronique

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :